Travaux avant/après : la cuisine

Enfin. Enfin la cuisine est terminée. Ou presque. Je vous explique tout en suivant. Commençons par le commencement. Nous avons visité la maison pour la première fois il y a tout juste cinq ans. Coup de cœur absolu pour le salon, qui a éclipsé tout le reste. Y compris la cuisine et ses couleurs pas du tout à notre goût. J’ai tenu bon pendant quatre ans et demi avant de commencer à perdre la raison face aux carreaux arlequin de la crédence…

AVANT LES TRAVAUX

La cuisine n’est pas très grande et il n’y a pas beaucoup de plan de travail. Au départ, ça ne nous a pas dérangés, parce qu’on partait d’encore plus loin avec notre appartement précédent, où il n’y avait aucun plan de travail. Un peu, c’est plus que pas du tout… Pour l’anecdote, la première chose qui a été changée dans la cuisine c’est le mitigeur de l’évier; Celui en métal sur la photo de l’agence immobilière était percé sur le dessus. Improbable ! Mais ce qui a vraiment fini par me sortir par les yeux, ce sont les carreaux colorés, les murs ni peints ni à peindre qui donnaient un air sale à la cuisine. Bref, il fallait faire quelque chose.

À gauche la photo de l’agence immobilière, au milieu et à gauche les premières photos de la maison vide avant qu’on emménage.

PENDANT LES TRAVAUX

On a d’abord commencé par faire des devis pour la refaire entièrement. J’attends toujours le premier devis demandé il y a plus d’un an… Les suivants m’ont été donnés mais on était sur 4000€ hors pose pour l’un et 3500€ sans dépose et sans pose pour le deuxième. Et entre temps, nous avons fait évaluer la maison, pour savoir où nous situer pour une éventuelle revente si nous quittons la région. Conseil de l’agent immobilier : n’investissez pas trop dans la cuisine si vous souhaitez partir, les suivants la referont à leur goût quoi qu’il arrive.

Partant de là, je me suis transformée en Emmanuelle Rivassoux et j’ai proposé un plan d’attaque à mon Lui, qui n’avait plus qu’à me suivre (il n’est pas très travaux, en général c’est moi qui m’y colle).

Première étape : modifier la couleur framboise de la porte de la cave. J’adore l’idée d’une porte en peinture ardoise, c’est juste la couleur qui me sortait par les yeux. J’ai donc repeint dans un gris beaucoup plus sobre. Par contre, la peinture ardoise ce n’est vraiment pas une partie de plaisir à poser…

Du rose framboise au gris ardoise ! Ensuite, j’ai aussi remis au propre le blanc des portes !

Ensuite, j’ai poursuivi ma chasse aux couleurs trop criardes en repeignant la crédence avec une sous-couche spéciale carreaux blanche. Deux couches n’ont pas vraiment suffit à faire disparaître la couleur, mais c’était un bon début. Il m’a fallu deux autres couches d’un autre blanc, une peinture professionnelle cette fois-ci, pour faire les finitions et avoir quelque chose de résistant à la chaleur, puisque c’est quand même une crédence qui se trouve au niveau de la plaque de gaz…

Avant de repeindre et après avoir rebouché les trous (les anciens propriétaires étaient fans de trous…) j’ai posé de la fibre de verre lisse sur certains murs qui étaient un peu trop abîmés à mon goût. Il a aussi fallu gérer un problème d’humidité dans un mur, avec de l’enduit à refaire, une peinture anti-humidité et une sur-plinthe pour que tout soit bien propre. Ensuite, nous avons peint trois murs et le plafond en “blanc givré” et le dernier mur en “jaune smile”. Oui, j’ai remis de la couleur… mais une seule et sur un mur peu visible, qui attrape toute la lumière et donne une belle luminosité et une plus grande chaleur à la pièce.

Et puis, il y a aussi eu les meubles et l’électroménager. Nous avons changé le lave-vaisselle qui fuyait (du coup c’est mieux de le changer) et la plaque de gaz qui était fort fatiguée et chauffait assez mal. Autant le lave-vaisselle n’a pas posé trop de souci, autant changer la plaque a été compliqué : il fallait trouver quelque chose de la taille exacte du trou existant puisqu’on ne pouvait pas élargir (ni rétrécir d’ailleurs).

Côté meubles, c’est une cuisine premier prix Ikéa qui a été installée par les anciens propriétaires, elle a mal vieilli et les façades n’étaient plus de la même couleur. Sauf que le modèle n’existe plus donc impossible de trouver des façades de la même taille pour les changer. J’ai failli opter pour un film autocollant, mais le vendeur me l’a déconseillé. Du coup, nous avons démonté et poncé légèrement les portes avant de les repeindre dans le même blanc que la crédence (et avec la même peinture d’ailleurs). Nous avons changé les poignées et réparé les petites choses cassées : un aimant pour qu’une porte ferme correctement et un petit manchon pour réparer un système de fixation qui sortait de ses trous et le tour était joué.

La réalité des travaux : des portes de placards qui sèchent dans le salon-séjour pendant une semaine, une cuisine sans portes pendant une semaine aussi.

Enfin, il restait le dessus de la hotte. Pour la petite histoire, sur la hotte il y avait un cache-conduit. Logiquement, nous avions pensé qu’il y avait un conduit. Un jour, par hasard, j’ai bougé le cache-conduit pour découvrir… qu’il n’y avait pas de conduit. La hotte rejetait tout dans la cuisine. Magique, non ? C’est une hotte réversible, avec un bouton à pousser la passer, soit en “recyclage” (avec un filtre donc), soit en “évacuation” (avec un trou et un conduit). Elle a été posée par un professionnel avant notre arrivée. Professionnel qui a donc laissé la hotte sur “évacuation”, sans faire de trou. Nous avons donc acheté un filtre à charbon, mis la hotte sur “recyclage” et dégagé le cache-conduit inutile. Mais pour rendre la cuisine plus homogène, nous avons décidé d’ajouter une planche (peinte en blanc et avec une poignée) sur le dessus de la hotte. Elle est fixée au mur par deux aimants, ainsi c’est entièrement démontable pour pouvoir nettoyer le dessus de la hotte…

APRÈS LES TRAVAUX

Et voilà le résultat ! Aujourd’hui je revis dans ma cuisine blanche. Nous y avons ajouté un joli tapis lavable et une plaque en verre trempé contre le mur pour casser le côté très blanc de la cuisine. Je pense qu’à l’avenir nous ajouterons un fond de hotte contre le mur, peut-être en inox pour suivre avec la plaque de gaz. Rien n’est décidé. Il me reste également un meuble à réaliser, qui serait un placard de rangement d’environ 30 cm de large, sur roulette, qui se glisserait entre le frigo et la colonne du four, pour optimiser le rangement, mais rien n’est dessiné pour le moment…

Ce que je retiendrai de cette expérience de rénovation de cuisine : toujours mettre une sous-couche (surtout si on a rebouché des trous) sinon la peinture ne prend pas pareil partout (heureusement que nous faisons le choix de prendre de la peinture professionnelle, le coup a été vite rattrapé). Bien choisir son rouleau en fonction du support, prendre son temps et surtout, se faire confiance.

Vous aimez le rendu ? Vous préfériez avant ou maintenant ?

Pour rappel, les autres avant/après :



12 thoughts on “Travaux avant/après : la cuisine”

  • Quel travail ! Le résultat et très harmonieux et lumineux, mais pour moi qui déteste peindre, toutes ces couches m’auraient rendu folle ! J’espère que la peinture résistera bien au nettoyage (je suis souvent obligée de laver mes façades aux cristaux de soude, et pourtant nous avons une hotte à évacuation extérieure). C’est très sympa, la porte-ardoise.

    • Merciii ! Je t’avoue que la peinture a été un vrai plaisir à poser, c’est l’avantage de la peinture pro et d’un bon outillage 🙂 Le plus long c’est d’attendre que ça sèche 😉
      Je l’espère aussi, mais c’est une peinture lavable alors normalement ça devrait aller 🙂

    • Merci Fondant !! 😀 On est vraiment contents d’avoir finalement opté pour une “petite” rénovation, c’est très satisfaisant de faire soi-même 🙂

  • C’est fou comme “juste” de la peinture et des poignées de porte peuvent changer complètement le style d’une pièce. Joli travail !
    Tu n’aurais pas la place de continuer le plan de travail en poussant la colonne et le réfrigérateur (avec un meuble bas dessous ?) ou entre la colonne et le réfrigérateur ?
    Je rêve d’une vraie cuisine !

    • Oui tu as vu ?! C’est fou !
      Hé non, malheureusement, sinon ça empiète sur l’espace pour entrer dans la cuisine… J’ai fini par m’y habituer et j’ai la petite table pliable au mur qui me donne de l’espace temporairement 🙂
      Mais clairement, la prochaine maison, la cuisine sera un point crucial !!

  • Bravo !! comme quoi avec des petites choses, on change beaucoup le rendu, c’est super et à moindre frais. Au-dessus de la hotte, super ça finit vraiment bien la cuisine, par contre pourquoi ne pas avoir mis un caisson entier plutôt qu’une simple porte pour gagner un rangement en plus ?
    Et bravo au professionnel qui a installé la hotte 😑 Sinon, désolée mais j’ai bien ri avec ton histoire de trous, ici c’était exactement pareil ! 🤣

    • Merciiii ! 😀
      En fait, on avait pensé mettre des jolies étagères, mais finalement ça aurait trop pris le gras. Pour un caisson, j’avoue qu’on n’y a pas pensé mais en fait on n’a pas vraiment de manque de place ^^ Les placards sont très grands et le dernier étage est vide 😉
      Haha ouais, c’est fou de faire autant de trous !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.