Challenge Halloween #6 : Susan Hopper

Un dernier petit billet avant le grand jour ! Je vous propose aujourd’hui un billet autour d’une lecture qui m’a beaucoup surprise : le premier tome de la petite série jeunesse “Susan Hopper”, “Le parfum perdu”, d’Anne Plichota et Cendrine Wolf.

Le roman suit l’histoire de Susan, une jeune ado qui a perdu ses parents dans un terrible incendie à l’âge de trois ans. Depuis, elle est placée au “Home”, un orphelinat où elle fait régner la terreur, épuisant les familles adoptives éventuelles pour trouver la seule et unique famille qui aurait le bon parfum. Après onze ans à l’orphelinat, Susan croise la route d’Helen Hopper, une femme qui porte le même parfum que sa mère. Elle n’a alors plus qu’une obsession : vivre chez les Hopper. Cette famille est faite pour elle, et personne d’autre ! Susan va alors manœuvrer pour arriver à ses fins et elle finira par y arriver. La voilà donc installée au Manoir écossais des Hopper… où elle va se retrouver plongée dans un cauchemar étrange. Accompagnée d’Eliot, le fils des Hopper, son grand-père Alfred et la chienne Georgette, elle va plonger dans les abysses du passé…

Je l’ai acheté parce que j’ai vu le titre dans un billet de présentation de Lou et Hilde : je l’ai trouvé pour quelques euros sur le site de Gibert Joseph alors je me suis lancée. Et j’ai été assez agréablement surprise. Le style des deux autrices m’a assez plu, ça se lit tout seul.

L’histoire est agréable à suivre, j’avais envie à chaque chapitre d’en savoir plus, de voir où tout ça allait nous mener. J’ai beaucoup aimé cette idée de vivre des choses étranges dans les rêves/cauchemars. Je trouve les rêves fascinants et j’aime bien quand les livres abordent ce sujet.

J’ai aussi beaucoup aimé Susan, malgré son caractère parfois pénible. Elle est touchante et j’ai trouvé que les petits passages en italique qui traduisent sa pensée lui donnaient beaucoup de profondeur et d’intérêt. Eliot est un super garçon, j’ai juste eu du mal à l’imaginer ado parce qu’il est souvent qualifié d’enfant de la Lune (à cause de sa maladie), mais c’est un super personnage, plein de courage et adorable. J’ai aussi adoré son grand-père Alfred, complètement taré mais un véritable cœur sur la main. Mais mon coup de cœur va à Georgette et son zozotement, que j’ai trouvé totalement craquante. Elle apporte une petite touche d’humour lorsque parfois la tension devient un peu trop forte.

C’est une vraie petite réussite, je suis très contente de ma lecture et je serai ravie de poursuivre l’aventure dans le second tome !



2 thoughts on “Challenge Halloween #6 : Susan Hopper”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.