Vampire et célibataire

Bonjour petites libellules… et mes petits vampires !
Sur le vaisseau fantôme, nous recevons aujourd’hui des vampires. Nous avons sorti le “Tru Blood” et nous les attendons tranquillement. J’aurais pu vous parler de la série “True Blood”, autant écrite que télévisuelle, mais je n’ai pas encore vu la dernière saison et ma lecture des bouquins remonte à loin… J’aurais aussi pu parler de la série du “Protectorat de l’Ombrelle”, mais finalement, j’ai préféré faire une nouvelle lecture : “Vampire et Célibataire : Queen Betsy tome 1” de Marylanice Davidson. C’est le premier tome d’une looongue série de 12 tomes (pour l’instant). 
Oui, d’accord, mais de quoi ça cause ?

Elle voulait juste être la reine du bal…
Elle va devenir la reine des vampires !
À son réveil à la morgue, Betsy Taylor découvre qu’elle est un vampire.
Même si sa nouvelle condition possède de nombreux avantages, elle a bien
du mal à s’habituer à son régime à base de liquide. Et même si sa mère
est ravie d’apprendre que la mort ne lui empêchera pas de lui rendre
visite, ses nouveaux amis nocturnes, eux, ont la conviction ridicule
qu’elle est la reine annoncée par la prophétie.

BON. Soyons honnête… Je suis assez mitigée sur cette lecture. Il y a des passages sympathiques, qui se laissent lire sans aucun souci et qui sont même plutôt agréables. Et il y a des moments où j’ai eu envie de claquer cette vampire en devenir ! S’il y a une chose que j’ai trouvée particulièrement horripilante, c’est l’énumération de marques (de chaussures, de fringues, de maquillage…). Je trouve ça particulièrement insupportable d’avoir une marque toutes les quatre pages, pour moi ça n’est pas nécessaire et ça nuit même à mon appréciation de l’histoire puisque du coup j’ai l’impression de lire un catalogue de mode.
Le personnage de Betsy a des côtés très horripilants, elle est notamment particulièrement superficielle et très égocentrique, ce qui  ne me l’a pas rendue très agréable. Ce que j’ai apprécié c’est son côté très terre-à-terre face à son vampirisme, avec des réflexions que l’on pourrait se poser. Mais bon, globalement, ça reste un personnage très lassant. Sa meilleure amie Jessica ne m’a pas paru plus sympathique, avec son côté “je suis une noire opprimée”, j’ai eu du mal à la supporter. Et parlons d’Eric Sinclair, qui est censé être un magnifique beau gosse, et à qui je n’ai pas réussi à imaginer de visage. Gênant. Sans compter sa “relation” avec Betsy est d’un ennui mortel, oui même dans LA scène. Non mais vraiment, on n’attend même plus rien au bout d’un moment tellement c’est prévisible. 
Le seul VRAI vampire beau gosse répondant au nom d’Eric, c’est lui.
Et puis on a Nostro, LE grand méchant horrible, qui est vite tourné en ridicule. Sans vous dévoiler les dernières pages, j’ai trouvé que c’était un bien piètre méchant. D’ailleurs, en parlant des dernières pages, là où se déroule vraiment l’action finalement, je dois dire que j’ai été bien déçue des retournement de situation et de la vitesse à laquelle les événements se déroulent. Je n’en dévoilerai pas plus pour ne pas gâcher vos futures lectures. 
Mais où est le bon dans tout ça ? Eh bien j’ai trouvé quelques passages bien écrits et quelques moments assez drôles. Mais dans l’ensemble, j’ai eu l’impression de lire un article de blog mal rédigé, avec des personnages qui avaient certains airs des personnages de Charlaine Harris (mais au rabais). Bref, pas une lecture satisfaisante dans l’ensemble et je ne continuerai pas la série !


13 thoughts on “Vampire et célibataire”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.