Personne n’était censé mourir pendant ces vacances, Catherine Mack

Droits réservés : Federico Di Dio
EN quelques mots :

J’ai trouvé ce roman par hasard, en préparant mon billet sur les lectures d’été. La couverture très estivale et le résumé m’ont plus, alors quand j’ai vu qu’il était sur NetGalley, je l’ai sollicité. J’ai été très contente de le recevoir et de m’y plonger !

Romancière à succès, Eleanor Dash a des envies d’homicide. Et elle a de bonnes raisons pour ça. Après s’être trouvée mêlée malgré elle, quelques années plus tôt, à une affaire criminelle en Italie avec un beau détective, Connor Smith, elle a entrepris de raconter leur aventure dans un livre qui est très vite devenu un best-seller. Depuis, Connor, devenu un héros pour les lecteurs et, surtout, les lectrices, ne cesse de pourrir l’existence d’Eleanor.
Mais alors qu’elle songe sérieusement à se débarrasser de cet importun, quelle n’est pas sa surprise d’entendre Connor lui dire… que quelqu’un essaie de le tuer ! Et qu’il a besoin de son aide pour savoir qui veut attenter à sa vie. Alors que nos héros sont de retour en Italie, accompagnés de quelques fans amateurs de romans policiers, il apparaît bientôt que certains d’entre eux, à l’image d’Eleanor, ont de solides raisons de vouloir tuer l’infortuné Connor.

Droits réservés : La Planque à Libellules
Ce que j’en ai pensé :

J’ai tout de suite accroché avec le style de l’autrice, j’adore l’idée qu’un personnage s’adresse à nous et nous prenne à partie ! C’est d’autant plus saisissant ici que l’héroïne est elle-même autrice de romans, donc on se laisse aisément prendre au jeu du roman dans le roman. Mention spéciale aux notes de bas de page qui apportent une super touche d’humour et qui m’ont régalée jusqu’à la fin.

L’histoire m’a plutôt bien embarquée, j’ai aimé ce voyage en Italie avec Eleanor et tous ces personnages hauts en couleur qui ont tous un petit quelque chose à se reprocher. L’enquête menée l’héroïne est plutôt palpitante et j’avoue que j’ai mis un moment avant de comprendre qui était coupable, ce qui n’est pas pour me déplaire !

Donc… Je ne vais pas mourir dans ce chapitre. Vous sembliez vous inquiéter, et je voulais que vous sachiez que je vais m’en sortir. À vrai dire, vous le saviez, puisque vous lisez ce récit.

Je crois que ce que j’ai le plus aimé c’est le mélange entre roman policier, humour, travail autour de l’écriture et enquête très rythmée. La construction peut sembler assez  « classique » avec des secrets, des fausses pistes, des indices semés de-ci de-là et des soupçons partout, mais au final, les dialogues, l’humour et les notes de bas de page en font un roman original qui sait séduire son lecteur.

En résumé, un roman bourré d’humour, avec des personnages attachants, une enquête animée et des notes de bas de pages qui font toute la différence. C’est une super lecture pour l’été (et pour les autres saisons aussi d’ailleurs), je ne peux que vous la recommander !

Je lui donne :

Note : 4 sur 5.
,

2 réponses à “Personne n’était censé mourir pendant ces vacances, Catherine Mack”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

🠕 Remonter en haut de la page 🠕