Rendez-vous avec la menace, Julia Chapman

Droits réservés : Sandie Clarke
En quelques mots

« Rendez-vous avec la menace » est le septième tome de la série « Les détectives du Yorkshire » de Julia Chapman. Dans la campagne anglaise, le duo d’enquêteurs fonctionne bien et résout des enquêtes plutôt légères, avec pour toile de fond quelque chose de plus sombre, qui se dévoile petit à petit. Il est nécessaire de lire les tomes dans le sens de publication pour bien saisir les liens entre les personnages.

Delilah Metcalfe tente de se remettre de l’enlèvement dont elle a été victime, mais aussi des informations qu’elle a reçues pendant ledit enlèvement. En effet, une sombre menace pèse sur Samson O’Brien, son coéquipier et prétendant : quelqu’un projette de l’assassiner. Pour le protéger de cette mort certaine, elle va devoir prendre ses distances avec lui et convaincre les habitants de Bruncliffe de l’aider. Mais à Bruncliffe, Samson n’est pas le plus apprécié et beaucoup ont des griefs contre lui…

Droits réservés La planque à libellules (CC-By-ND-NC)
Ce que j’en ai pensé

Chaque fois que j’entame un tome des Détectives du Yorkshire, je ressens à la fois le plaisir de l’écriture simple, efficace et palpitante de l’autrice, et l’angoisse d’un tome moins bon qui me fasse dire « Il est temps que ça s’arrête ». Cette fois-ci, ça n’a été que du plaisir.

Dès les premières lignes, on entre dans l’action, avec l’enlèvement de Delilah. Ce roman a la particularité de se déroulé sur un temps très limité, 24 heures, et on suit le déroulement de l’opération au fil des minutes, avec un petit décompte régulier, qui ajoute beaucoup à la tension.

J’ai tout de suite été embarquée dans cette folle épopée mise en place par Delilah pour protéger Samson. Tout le village (ou presque) est embarqué dans cette surveillance et mise hors d’état de nuire d’un tueur à gages : commerçants, retraités, fermiers… Et c’est cette multiplicité des points de vue (y compris celui de Caliméro, le braque angoissé) dans l’histoire qui fait que l’on ne s’ennuie jamais. Le suspense est vraiment très présent, à tel point que j’ai lu le dernier tiers d’une traite sans pouvoir m’arrêter. Mais s’il y a du suspense et de la tension, il y a aussi beaucoup d’émotions et d’humour. C’est un jeu d’équilibriste auquel s’adonne Julia Chapman avec brio : on est tendu, mais une remarque, un détail nous donnent le sourire et font relâcher (un peu) la pression. Et puis, de temps en temps, une phrase, un geste… et les larmes montent, parce que c’est touchant.

Conclusion, se dit le tueur avec une pointe de regret, en dehors du café et de la tarte, exceptionnels, qu’il venait de déguster, Bruncliffe ne semblait pas être en mesure de lui offrir de nouvelles surprises.

Rendez-vous avec le Mal, Julia Chapman

Julia Chapman joue un peu avec les clichés, pour autant, ses personnages sont plutôt réalistes. On n’est pas dans le haut niveau de psychologie que peut avoir Louise Penny, mais pour autant, tous les personnages de Bruncliffe ont leur personnalité propre et ressortent du lot.

Cette fois-ci, il n’y a pas d’enquête à proprement parler, on suit donc les avancements de l’armée de Delilah pour protéger l’enfant du pays. Et ça n’en reste pas moins bourré de suspense et de tension.  Julia Chapman réussi à nous perdre, nous faire soupçonner tout le monde pour au final arriver encore et toujours à nous surprendre.

J’ai adoré ce septième tome, qui devient mon préféré de la saga. J’ai très hâte d’en lire la suite, si elle est aussi passionnante !

Je lui donne…

Note : 5 sur 5.
, , , ,

8 réponses à “Rendez-vous avec la menace, Julia Chapman”

  1. J’ai raté le premier tome et je me dis que maintenant ça en fait trop à rattraper ^^
    Il faut vraiment que je retourne à la bibli pour lire tous ces livres qui me font envie sans penser à les acheter à chaque fois…

    • Franchement, la série, on ne la sent pas passer ! 🙂
      Ha la bibliothèque j’avoue pour moi c’est facile ^^

  2. Ah cette saga! Elle tourne énormément dans mon club lecture. J’ai le tome 1 en ma possession. Il faut vraiment que je le lise. Je suis plongée dans Wilkie Collins mais je vais tenter de le glisser après. Cela donne envie. J’adore ces ambiance so british.

    • Oui, c’est super sympa comme série et ça se lit vraiment tout seul 🙂
      Je ne connais pas Wilkie Collins, je vais aller jeter un oeil !

Répondre à Jojoenherbe Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

🠕 Remonter en haut de la page 🠕