Enterrez vos morts, Louise Penny

Droits réservés : Centre Culturel Morrin de Québec
En quelques mots

Louise Penny est une autrice canadienne, qui a notamment écrit la série « Armand Gamache enquête », qui rencontre un grand succès et va même être adaptée en série télévisée. J’avais lu le premier tome il y a un ou deux ans, j’avais pour projet de tout lire, mais je repoussais toujours. Jusqu’à découvrir le défi #unpennyparmois de la blogueuse Une fille dans le bois, qui a fini de me convaincre. Je me suis donc lancée et j’ai enchaîné les tomes depuis septembre…

Armand Gamache, l’inspecteur-chef de la Sureté du Québec tente de panser ses blessures et de se remettre du traumatisme d’une opération policière qui a mal tourné. Pour ça, il est parti quelques jours chez son mentor et ami, Emile Comeau, à Vieux-Québec. Il consacre ses journées à sa passion, l’Histoire, dans les bibliothèques de la vieille ville. Un jour, dans la cave de la Literary & Historical Society, on retrouve le corps sans vie d’un archéologue amateur qui consacrait sa vie à la recherche de la sépulture de Samuel de Champlain, le fondateur du Québec. Existerait-il un secret enfoui  depuis plus de quatre cents ans qui serait assez terrible pour engendrer un meurtre ?
Confronté aux blessures de l’Histoire et hanté par sa dernière enquête, Gamache doit replonger dans le passé pour pouvoir enfin enterrer ses morts.

CE que j’en ai pensé

Il n’y a pas vraiment de risque de se faire gâcher les enquêtes des tomes 1 à 4, mais je vous conseille quand même vivement de commencer la série par le premier tome. Par contre, je vous recommande de lire le tome 5 (« Révélation brutale »), avant celui-ci, sinon vous connaîtrez un élément clé de l’enquête qui gâcherait votre lecture.

Quand j’ai commencé ma lecture, je n’avais pas lu le résumé, je ne savais pas à quoi m’attendre. Et dès les premières pages, j’ai été embarquée. L’histoire commence durement, avec le récit de la fin d’une opération de police que l’on sent catastrophique. Et puis, brusquement, on change de cadre et on retrouve Armand avec son épouse Reine-Marie, à Vieux-Québec, chez son ami, mentor et ancien chef Émile Comeau. Armand s’est mis au vert pour se remettre de l’opération de police du début du roman et passe ses journées à faire des recherches historiques. Jusqu’au moment où un mort est découvert et qu’on lui demande son conseil. Parallèlement, on va aussi retrouver l’inspecteur Beauvoir, qui séjourne à Three Pines pour se remettre lui aussi de ses blessures suite à l’opération de police traumatisante.

J’ai trouvé cette double-enquête en alternance totalement passionnante et formidablement écrite. Louise Penny a fourni un travail incroyable pour rédiger ce roman. Je ne suis pas une spécialiste du Québec et du Canada, mais j’ai été embarquée dans cette histoire de dingue autour de Samuel de Champlain. Et puis, j’ai été aussi contente de voir l’inspecteur Beauvoir sortir de l’ombre de Gamache, prendre son envol un peu seul. J’ai aimé retrouver Three Pines, même si cette fois-ci, le village n’est pas au cœur de l’intrigue.

Le temps finissait par tout recouvrir de son grand manteau. Les événements, les gens, la mémoire…

Enterrez vos Morts, Louise Penny

L’écriture de Louise Penny est assez fascinante. Dans ce tome, elle traduit les émotions de Gamache d’une manière très singulière et particulièrement touchante, qui prend tout son sens au fil du roman et nous amène en douceur vers l’inévitable.
Dans l’écriture de ses personnages, l’autrice leur donne beaucoup de profondeur et s’éloigne des clichés de genre. Armand Gamache est véritablement et profondément humain, tout comme les autres personnages d’ailleurs. Les relations entre les personnages sont construites et s’ancrent dans le temps : je suis très fan de la relation Armand/Reine-Marie, j’aime aussi le lien qui se créée avec les habitants de Three Pines, mais aussi les choses plus étranges comme le lien entre Jean-Guy Beauvoir et Ruth Zardo, qui se développe lentement mais sûrement, jusqu’à ce tome. D’ailleurs, tous les personnages sont très variés, avec des qualités et des défauts qui font que notre relation à eux fluctue régulièrement, comme ce serait le cas dans la vie réelle… Je pense notamment à Ruth Zardo, que j’ai détestée au premier tome, mais qui est probablement l’un de mes personnages secondaires préférés à l’heure actuelle.

Ce que j’aime aussi dans ces romans c’est qu’il y a de la tension dans les enquêtes, beaucoup de suspense, beaucoup d’émotions et aussi énormément d’humour. Tout est très justement dosé et c’est une belle réussite.

J’ai été passionnée par cette enquête historique, chamboulée par celle menée par Beauvoir et par la toile de fond qui s’est dessinée tout au long du roman. Pour l’instant, c’est mon tome préféré et un gros coup de cœur !

JE lui donne…

Note : 5 sur 5.
Lu dans le cadre du défi Un Penny par mois
Lu dans le cadre du challenge Le tour du monde en 80 livres
, , , ,

6 réponses à “Enterrez vos morts, Louise Penny”

    • Tellement ! Et ce tome est un vrai régal. D’ailleurs je crois que c’est toi qui m’avais donné envie voilà quelques mois (années ?!) et j’ai remis le pied à l’étrier avec le défi d’Une fille dans le bois 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

🠕 Remonter en haut de la page 🠕