Challenge Feel-Good #2

Aujourd’hui Soukee nous propose de parler de romans qui font du bien. J’aime rarement les romans qui se disent feel-good, du coup j’en lis très peu. Je ne crois pas que ma première lecture de l’année soit considérée comme “feel-good”, mais elle a été une si belle découverte que j’ai eu envie de la partager avec vous.

CHANGER L’EAU DES FLEURS
Valérie Perrin

De quoi ça parle : Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses.

Ce que j’en ai pensé : Au départ, je dois bien reconnaître que j’hésitais un peu à me lancer. Il a eu un tel succès, on m’en a dit tellement de bien, il m’a été conseillé de nombreuses fois… Bref, tout pour que je recule. Quel dommage d’avoir attendu tout ce temps ! J’ai fait une magnifique découverte avec l’histoire de Violette, cette femme ordinaire qui vit tellement d’épreuves. J’ai adoré faire sa connaissance, découvrir petit à petit sa vie et son histoire, elle m’a touchée en plein cœur, tant par sa douceur que par sa résilience. Les autres personnages sont tout aussi bien écrits qu’elle, touchants au possible. Il n’y a guère que Philippe et ses parents qui ont été imbuvables pour moi.

L’histoire est drôlement bien écrite, dans un style très simple et en même temps original. On ressent de drôles d’émotions en lisant ces pages, chaque fois qu’il faut poser le livre, on n’a qu’une envie… y revenir. C’est terrible et beau à la fois, un juste milieu qui fait qu’on y croit, à cet ordinaire pas banal.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman, délicat et poétique, rempli d’humanité. Ce roman est arrivé à un moment de ma vie où j’en avais besoin et m’a fait beaucoup de bien. Je n’ai qu’un conseil, si ce n’est pas déjà fait : lisez-le !



6 thoughts on “Challenge Feel-Good #2”

  • Vu que je partage assez ton point de vue (mais je ne dédaigne pas un petit roman Feel-Good 2 ou 3 fois par an… ce sont plutôt les romances qui me font fuir), je vais suivre ton conseil et essayer de me le procurer !
    Sinon, je suis dans Jane Austen, pas mal pour me changer les idées de Stendhal (non, mais, ces personnages qui tergiversent pendant des mois, passent leur temps à cacher et contrecarrer leurs sentiments et puis en une page, il nous résume toute la fin de l’histoire — et ce n’est pas une happy end !)

    • Ah les romances je les fuis comme la peste 😀
      Celui-ci, je te le conseille vraiment, il est très beau 🙂
      Ah ouais Stendhal quand même ^^ J’en garde un très mauvais souvenir je t’avoue…

      • J’enchaîne les œuvres complètes sur la liseuse : Zola, Dostoïevski, Maupassant, Balzac, Victor Hugo (seulement les romans), Dumas… et j’alterne (ou plutôt je lis plusieurs livre en même temps) avec des livres papier.
        Celui-ci est à ma médiathèque (mais je serais en rang 3 de réservation, autant dire que je ne l’aurai pas avant avril) ou en livre numérique, mais le format n’est pas compatible avec ma liseuse, ça signifie donc le lire sur l’ordinateur. J’hésite…

        • Ah oui, des grands classiques ! J’avoue que je ne suis pas très classique, je reste bloquée sur de mauvais souvenirs du lycée où on nous obligeait à lire ^^
          Argh ! Quel dommage :/ C’est fou que ce ne soit pas compatible ? Mais j’avoue que parfois certains livres numériques à ma médiathèque n’étaient pas compatibles avec la liseuse qu’on prêtait (une Kobo). Aujourd’hui j’ai une Vivlio offerte par mon mari et je n’ai plus aucun souci de format ! 🙂 Mais j’avoue que lire sur ordi, je n’y arrive pas, je comprends ton hésitation…

          • Disons que je passe déjà ma journée sur l’ordinateur à mettre en page des ivres, ce n’est pas pour lire des livres sur l’ordinateur le soir…
            J’ai cru que ma liseuse était morte, en décembre, je commençais déjà à regarder pour un modèle multi-formats, et puis j’ai réussi à la redémarrer, à mon grand soulagement.
            Quant aux classiques… ma petite dernière est en hypokhâgne, alors je me force un peu pour la soutenir ! Elle a des lectures imposées pas rigolotes du tout.
            En vrai, j’ai beaucoup aimé Zola, Maupassant, Dumas. Balzac un peu moins mais j’aimais retrouver les personnages d’un roman à l’autre. Et c’est la fort regrettée émission “ça ne peut pas faire de mal” qui m’a donné envie de me remettre aux classiques (et le fait que tous soient quasiment gratuits ou presque pour la liseuse)

          • Oui je comprends bien !! 🙂
            Hypokhâgne… Wouaouh ! Un océan d’encouragement pour elle 🙂
            Un jour peut-être j’irai vers les classiques, mais pas tout de suite ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.