Il était huit fois Noël : idées lectures #1

Au chalet aujourd’hui, les invitées ont sorti la colle, les ciseaux, les paillettes… Habituellement, j’adore ce rendez-vous, mais cette année, je n’ai pas eu le temps de créer quoi que ce soit en rapport avec Noël. Pas de déco maison, à part mon calendrier de l’Avent que vous aviez découvert le 1er décembre. Du coup, j’ai décidé de vous proposer un billet lectures, au cas où vous auriez envie de rester tranquilles sous un plaid !


Y aura-t-il trop de neige à Noël ?
Collectif #teamromcom

De quoi ça parle : 12 nouvelles drôles et romantiques pour un Noël magique ! C’est le soir du réveillon. Catherine a oublié le brie aux truffes, Valentine est coincée dans la cabine d’essayage d’un grand magasin, déguisée en mère Noël. Pauline déprime en Toscane, seule et célibataire. À New York, le Dr Sam Miller se rend à un énième rencard de Noël organisé par sa sœur Imogene. Nina se retrouve enfermée chez elle, sous les toits de Montmartre, avec un inconnu et Audrey est en garde à vue pour avoir manifesté contre un abattoir. Tous ces personnages ont un point commun : malgré les apparences, ils vont passer le réveillon le plus féerique de leur vie ! Êtes-vous prêt pour un Noël 100 % comédie, 100 % romantique, 100 % magique ?

Ce que j’en ai pensé : Bon, je ne vais pas faire durer le suspense… J’ai détesté ! J’ai eu du mal à croire aux histoires, très improbables et qui manquaient, à mon sens, cruellement de style. Et si l’idée de départ de consacrer une partie du livre à des nouvelles, puis la seconde partie du livre à ce que sont devenus les personnages un an plus tard, était originale… Ça a fait un flop pour moi. Je suis restée totalement hermétique, j’ai levé les yeux au ciel un nombre incalculable de fois et cette lecture n’a fait que confirmer que les romances de Noël ne sont pas faites pour moi (alors que j’adore les films de Noël, bizarrement).


Noël au bord de l’eau
Jenny Colgan

De quoi ça parle : Flora MacKenzie a troqué sa vie londonienne pour ouvrir un charmant café au bord de l’eau sur l’île écossaise de Mure, où elle vit désormais avec Joel, son ancien patron au caractère bien trempé. A cette période de l’année, c’est le moment de cocooner, de s’étirer devant le feu de cheminée et de regarder des vieux films avec les gens que vous aimez.
A moins, bien sûr, que la vie ne vous réserve une belle surprise et que vous ne sachiez pas comment l’annoncer. Pendant ce temps, Saif, le médecin réfugié de Syrie organise son premier Noël avec ses fils, loin de la guerre. La petite famille reconstituée pourra-t-elle trouver du réconfort et de la joie ?

Ce que j’en ai pensé : La saga “Au bord de l’eau” est l’une de celle que j’aime le plus parmi celles de l’autrice. Mais je dois avouer que, comme pour ses autres romans de Noël d’ailleurs, j’ai été un peu déçue. L’histoire en elle-même est agréable à suivre, mais le côté Noël n’est pas très présent et il y a beaucoup de passages finalement assez tristes. De plus, il y avait plusieurs fautes et incohérences, qui m’ont pas mal dérangée et ont un peu gâché mon retour sur l’ïle de Mure. C’est une lecture sympathique, sans plus…


Falalalala
Émilie Chazerand

De quoi ça parle : Chez les Tannenbaum, on est petit. Trois générations d’achondroplases, soit sept naines gèrent Tannenland, le paradis des êtres miniatures. Deuxième curiosité alsacienne après la cathédrale de Strasbourg, cette famille n’a rien d’ordinaire. Sauf peut-être Richard, 19 ans, le seul garçon de la tribu. Le seul grand, aussi…

Ce que j’en ai pensé : J’avoue qu’au départ j’étais un peu sceptique, le résumé ne me donnait pas plus envie que ça. Je crois que je redoutais un roman un peu voyeur, un peu moqueur. Et puis finalement, j’ai adoré ce que j’y ai trouvé ! Tout au long de ma lecture je n’ai pas arrêté de rire, parfois jusqu’aux larmes ! Les personnages sont géniaux, c’est diablement bien écrit, particulièrement drôle et original. Chaque moment où je retrouvais la famille Tannenbaum était un vrai bonheur ! Je vous recommande vivement cette lecture !


La fille qui a sauvé Noël
Matt Haig et Chris Mould

De quoi ça parle : La petite Amélia S. Perrance vit à Londres avec sa mère, très malade, et Capitaine Suie, son chat noir. Elle souhaite plus que tout que sa maman guérisse. Malheureusement, en cette veille de fête, le Père Noël, à qui elle écrit pour lui demander son aide, a bien d’autres chats à fouetter : les lutins sont en colère, les rennes tombent du ciel et les horribles trolls menacent de détruire Lutinbourg. Ses efforts pour rétablir le calme semblent vains, et la magie risque de s’éteindre pour toujours… Qui parviendra à sauver Noël ?

Ce que j’en ai pensé : De cet auteur, j’avais lu et beaucoup aimé “Un garçons nommé Noël”, qui racontait la naissance du Père Noël. Alors quand j’ai vu celui-ci sur mon réseau de médiathèque, je n’ai pas hésité. Et j’ai retrouvé avec plaisir l’écriture de Matt Haig et les belles illustrations de Chris Mould. Ce livre est un vrai régal, accessible dès 9 ans. J’ai parfois trouvé que les chapitres étaient un peu emmêlés, sans signe distinctif pour savoir quel personnage on suit. Mais on s’habitue et c’est un vrai régal au final ! Une belle ambiance de Noël, avec Charles Dickens dedans… À ne pas manquer !


Et voilà pour quelques idées lectures, vous connaissiez déjà ces titres ? Ça vous donne envie ?



8 thoughts on “Il était huit fois Noël : idées lectures #1”

Répondre à chickypoo Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.