Challenge Halloween #13 : Se faire peur

Le Challenge Halloween touche à sa fin ! Je profite qu’il reste encore quelques jours pour vous proposer un dernier petit billet, consacré cette fois-ci à la peur. Pas de fantômes, pas de vampires ni de monstres… Seulement des citrouilles et des secrets !

Il y a quelques années, j’avais eu envie de retrouver la plume de Malika Ferdjoukh après avoir lu (et adoré) “Quatre sœurs”. En plein challenge d’Halloween, j’avais commandé ce tout petit roman qui ne payait pas de mine…

Comme chaque année, le 31 octobre, les trois générations de la famille Coudrier se réunissent à la Collinière , la grande demeure familiale, pour fêter l’anniversaire de Papigrand. Toute la famille est au complet à part Dimitri, le fils de Papigrand et Mamigrand, mort l’année précédente dans des circonstances douteuses. C’est en allant chercher une citrouille pour la fête d’Halloween que Colin et ses cousines, Violette et Annette, découvrent un cadavre au beau milieu du potager. Pris de panique, ceux-ci décident de le cacher pour ne pas gâcher la fête de Papigrand. Grâce à cette découverte, bien des secrets vont être éclaircis dans cette famille à l’allure si tranquille et si parfaite.

Ce n’est pas compliqué, j’ai adoré ce roman. Il se déroule donc au moment d’Halloween et les enfants de la famille, en allant chercher une citrouille dans le jardin, découvrent un cadavre. Ils le cachent, mais celui-ci fini par se faire la malle. Il y a dans ce roman une ambiance vraiment très étrange, des secrets et des non-dits que l’on sent à fleur de peau. Il n’y a rien de surnaturel dans cette histoire, pourtant, elle réussit à vous coller le frisson. Un court roman aux personnages hauts en couleurs, merveilleusement écrit par la talentueuse Malika Ferdjoukh : à ne pas manquer !


Après avoir adoré le roman, je ne pouvais bien évidemment pas passer à côté de son adaptation BD, sortie en octobre 2019, et mise en images par Nicolas Pitz.

Aujourd’hui, 31 octobre, trois générations de Coudrier sont réunies à la Collinière, la grande demeure familiale entourée de forêts et d’étangs, pour fêter, comme chaque année, l’anniversaire de Papigrand, le patriarche. Comme c’est aussi Halloween, Mamigrand a envoyé les petits chercher des citrouilles au potager pour les voisins américains. Mais dans le carré de cucurbitacées encore enveloppé des brumes de l’aube, il y a comme un pépin. Un homme étendu de tout son long, plein de taches rouges, silencieux. Mort. À première vue, personne ne le connaît. L’affaire pourrait donc n’être pas si grave que ça. Le problème, c’est que dans la famille, il y a au moins trois mobiles criminels possibles. Donc trois assassins potentiels. Sans compter tous les secrets qu’on n’a pas encore découverts…

Commandé à la médiathèque, je me suis jetée dessus dès qu’on l’a reçu. J’étais plus que ravie de replonger dans l’histoire de Malika Ferdjoukh. L’histoire est toujours la même et j’ai trouvé l’adaptation assez fidèle, j’ai retrouvé le même plaisir que j’avais eu en lisant les mots de l’autrice. Côté dessins, si j’ai beaucoup aimé cette version graphique, j’ai quand même eu un peu de mal avec les visages des personnages, qui m’ont parfois déplu. Par contre, il y a des doubles-pages et des pages noires avec les dessins en traits colorés qui étaient superbes et que j’ai admirées longtemps. Une très belle mise en image du roman de Malika Ferdjoukh.


Avez-vous lu le roman et son adaptation en BD ? Les avez-vous aimées ou non ? Dites-moi tout !



10 thoughts on “Challenge Halloween #13 : Se faire peur”

  • Je ne l’ai pas lu mais ça me rappelle quelques romans flippants ! notamment Le signal de Maxime Chattam avec une créature à tête de citrouille que je n’aimerais vraiment pas rencontrer…

  • J’adore les citrouilles et les secrets et pourtant, je n’ai toujours pas lu “Sombre citrouilles”. Le roman et l’adaptation sont sur ma liste ! Ton billet donne envie.

  • Je n’ai toujours pas lu “Sombres citrouilles”, en roman ou BD. Et pourtant cela fait des années que le roman revient à chaque édition du challenge, toujours plus tentant ! Merci pour ce chouette partage !

  • Ohlala ce livre ! Je l’ai lu quand j’avais 13 ans, je crois que c’est mon premier d’elle. A peu près au même moment, j’ai lu Oh boy de Marie-Aude Murail, ça a été le début d’une longue histoire avec ces deux autrices qui ont marqué mon adolescence !
    J’ai encore pour projet de découvrir l’adaptation BD, pour redécouvrir l’histoire (je me souviens l’avoir relu quand j’avais autour de 20 ans, mais finalement, je me souviens juste avoir adoré !)
    Ta couverture est d’ailleurs bien frissonnante. Celle que j’avais empruntée à la bibli était plus soft 😀 Tu as bien fait de le lire, c’est pour moi un classique de la littérature jeunesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.