Parlons séries #10

Mon dernier billet séries date du mois d’avril, en plein confinement. J’ai dernièrement regardé pas mal de séries, certaines récentes, d’autres plus anciennes et je me dis que ça pourrait être sympa de partager mes dernières découvertes. J’en ai tellement vues que je pense qu’il me faudra un second billet pour vous parler de tous mes derniers coups de cœur !

https://images.justwatch.com/backdrop/173294376/s1440/little-fires-everywhere

Little fires everywhere (Hulu)
Avec Kerry Washington, Reese Witherspoon, Joshua Jackson

De quoi ça parle : Été 1997, Mia Warren, mère célibataire et un peu bohème, s’installe à Shaker Heights, banlieue riche de Cleveland, avec sa fille Pearl. Leur chemin va très vite croiser celui de la famille Richardson, une famille bourgeoise exemplaire du quartier. Deux mères de famille et deux visions de la vie vont s’opposer et s’entrelacer. Les relations de ces deux femmes et de leurs familles se tendront jusqu’à mettre en péril leurs vies.
La série est adaptée du roman “La saison des feux” de Céleste NG (que je n’ai pas lu)

Ce que j’en ai pensé : J’avais adoré la série “Big Little Lies”, avec Reese Witherspoon et il y avait bien longtemps que je souhaitais découvrir Kerry Washington (je n’ai jamais été très séries politiques, alors je n’ai pas regardé “Scandal”, mais je l’avais appréciée lors de son passage éclair dans “How to get away with murder”). Je me suis lancée… et j’ai adoré !

Les deux héroïnes sont aux antipodes l’une de l’autre et en même temps, elles ont le même côté louve quant il s’agit de leurs enfants. J’ai beaucoup aimé découvrir Kerry Washington, le personnage de Mia qu’elle interprète est fascinant de bien des manières. J’ai trouvé Reese Witherspoon toute aussi géniale, mais son personnage n’a pas été sans me rappeler Madeline dans “Big Little Lies”. Je n’ai pas réussi à décider pour laquelle des deux j’avais une préférence, car finalement, personne n’est entièrement “innocent” dans cette série et c’est ce qui fait son charme.

Les enfants sont aussi très bien interprétés, j’ai adoré Lexi Underwood qui interprète Pearl, mais aussi Megan Stott, qui joue Izzie, le chat noir de la famille Richardson. Chacun d’entre eux a son petit (ou grand) secret et ses blessures, et n’est pas vraiment ce qu’il/elle laisse paraître.

Les liens qui se tissent entre tous ces personnages, les secrets, les non-dits, les reproches… tout est fascinant, la narration va assez vite et on est vite emporté dans un tourbillon. Je n’ai pas pu lâcher la série, ce fut un vrai coup de cœur ! Et depuis que je l’ai terminée, j’écoute régulièrement la musique, que je trouve particulièrement réussie.


Blood & Water (Netflix)
Avec Ama Qamata, Khosie Ngema

De quoi ça parle : Puleng, une ado du Cap en Afrique du Sud, célèbre chaque année avec sa famille le triste anniversaire de sa soeur enlevée à la naissance par des trafiquants d’enfants. Un soir, elle croise Fikile, la championne de natation d’une école privée à une fête. En la voyant, elle se demande si Fikile ne serait pas sa sœur et fait tout pour se rapprocher d’elle et faire éclater la vérité…

Ce que j’en ai pensé : J’ai simplement vu la présentation Netflix et j’avais été séduite par l’image en vert et bleu. Je me suis lancée et j’ai tout simplement adoré cette série ! L’intrigue, peut-être un peu “ado”, n’en reste pas moins prenante et j’ai suivi avec avidité les péripéties de Puleng pour découvrir la vérité.

J’ai beaucoup aimé les personnages, même si parfois les méchancetés entre ados m’ont un peu déplu (mais je ne suis pas le public cible de ce type de série). Puleng est vraiment un personnage très bien construit et j’ai beaucoup aimé découvrir l’actrice qui l’interprète. J’espère la voir dans d’autres séries/films (et dans la saison 2 hein, j’ai déjà hâte alors qu’elle n’est même pas tournée). Par contre, j’ai eu plus de mal avec Fikile, même si je pense qu’elle a des fêlures et des blessures, elle reste une petite peste à mon sens.

J’ai vraiment été séduite par cette série et je vous la recommande chaudement, en espérant qu’elle vous plaise autant qu’à moi !


Zoey et son incroyable playlist
Avec Jane Levy, Alex Newell

De quoi ça parle : Zoey Clarke, la vingtaine, est une codeuse brillante qui fait carrière à San Francisco. Après une IRM étrange, Zoey peut soudainement entendre les désirs et les pensées des gens qui l’entourent… sous forme de chansons. Elle pense d’abord perdre la tête, mais après avoir pris conseil auprès de son voisin Mo, elle réalise que ce qu’elle considérait comme une malédiction, peut en réalité s’avérer être une chance extraordinaire la reliant au monde d’une façon inédite.

Ce que j’en ai pensé : Samarian en avait parlé sur son blog et même si j’adore Jane Levy, j’étais assez réticente car je suis allergique aux séries/films qui chantent. Très peu trouvent grâce à mes yeux, car j’ai beaucoup de mal avec les chansons pour dire “Chéri t’as pas fait la vaisselle” ou autre choses du genre.

Finalement, je me suis laissée tenter, me disant que je n’avais pas grand-chose à perdre : et bingo ! J’ai adoré chaque épisode. Je crois qu’il n’y en a pas un qui ne m’a pas faite pleurer. Les chansons entendues par Zoey résonnent vraiment d’une manière particulière avec les émotions des personnages et j’ai été tout de suite touchée par certaines personnages dont les apparences sont trompeuses. Les thématiques abordées par la série sont nombreuses et sont entrées en résonance en moi et je n’ai pas pu lâcher la série. Je suis d’ailleurs ravie de savoir qu’elle est renouvelée !

Je vous rassure, je n’ai pas fait que pleurer… J’ai aussi beaucoup rit en regardant les épisodes. Certains passages sont très drôles, mais je ne vous en révèle pas trop ici, pour ne pas vous gâcher la série.

J’ai adoré Jane Levy, c’est une actrice que j’aime beaucoup depuis Suburgatory et What/If. Elle chante très bien et elle incarne super bien son personnage. Mon deuxième chouchou est évidemment Mo, interprété par Alew Newell, que l’on avait déjà vu dans Glee (mais qui avait été largement sous-estimé). Il joue un personnage complexe, avec une façade fort amusante et une profondeur qu’on n’imagine pas forcément.

En bref, j’ai été happée par cette jolie série qui met du baume au cœur, malgré des thématiques parfois pesantes.


Vous connaissez ces séries ? Vous les avez vues ? Aimées ? Ou bien est-ce que ça vous donne envie de les découvrir ?



4 thoughts on “Parlons séries #10”

  • Je ne les ai pas vues mais je note “Blood Water” et “Zoey’s extraordinary playlist”, tu m’as donné envie. A un moment, je trouvais du temps pour visionner les séries mais depuis plusieurs mois, je n’y arrive plus! Va falloir que je réorganise un peu mon quotidien.

    • Je regarde souvent le soir, mais j’ai un mari très indépendant (et aux goûts très différents) et pas d’enfants, ça facilite 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.