Oradour-sur-Glane

Pendant l’été 2018, nous avons visité le village martyr d’Oradour-sur-Glane. Ce village, je ne connaissais que très peu son histoire. Celle que l’on nous raconte rapidement à l’école (et encore) et qu’on laisse de côté. Alors quand j’ai réalisé que nous allions à un mariage pas très loin, nous avons décidé d’aller faire cette visite. Et autant vous dire que j’ai pleuré. Dès l’entrée dans le village, j’ai caché mes yeux derrière mes lunettes de soleil.

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas, Oradour-sur-Glane est un village en Haute-Vienne, dont toute la population a été massacrée par la division SS Das Reich le 10 juin 1944.

Le village est resté en l’état après le massacre, dans une volonté de conserver intact le souvenir de ce village martyr et ainsi éviter d’une pareille horreur ne se reproduise.

Très honnêtement, la visite a été dure pour moi. À la fois parce que l’on ressent énormément le poids du passé, mais aussi parce que j’ai été terrifiée du comportement de certaines personnes, qui faisaient des selfies tout sourire devant des voitures brûlées ou passaient leur temps sur leur téléphone, en claquettes-chaussettes.

C’est une visite dure, mais nécessaire je pense. Et pour compléter votre visite, vous pouvez aussi lire le petit docu-roman jeunesse “Oradour-sur-Glane, un village si tranquille”, de Vanina Brière. Je n’ai pas accroché au style de l’autrice, mais le roman est intéressant. Et je dois bien le reconnaître, j’ai été submergée par les larmes, en lisant les mots d’un des seuls survivants à la toute fin de l’histoire.



2 thoughts on “Oradour-sur-Glane”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.