Parlons livres #17

Il y a un bon moment que je ne vous ai pas parlé de livres par ici… Je m’apprêtais à vous faire un billet sur ma jolie journée à Amiens, mais je garde l’idée sous le coude pour plus tard et je préfère vous parler aujourd’hui de livres ! Plus précisément des mes derniers coups de cœur en date…

Dix – Marine Carteron

De quoi ça parle : Ils sont dix. Sept adolescents et trois adultes, sélectionnés pour participer à un escape game littéraire et passer à la télévision en prime time. Direction : un manoir sur une île coupée du reste du monde. Un endroit si isolé que personne ne vous entendra crier, gémir ou appeler à l’aide. Et quand la mort décide de frapper les candidats un par un, une seule question : qui est le coupable ? un seul but : survivre !

Ce que j’en ai pensé : Bien évidemment, je ne pouvais pas passer à côté de ce nouveau roman de Marine Carteron. J’avais lu il y a quelques années sa trilogie “Les Autodafeurs” qui était excellente, puis j’ai lu “Génération K”, tout aussi bien. Alors lorsque j’ai vu que sortait celui-ci, je me suis jetée dessus ! Et l’autrice ne m’a pas déçue d’un poil ! Je l’ai dévoré en un rien de temps, happée par son rythme infernal. Par contre, je n’ai réussi à m’attacher à aucun des personnages, mais je pense que c’est dû à leurs côtés très sombres. Le roman est impitoyable, il n’y a aucun chichi et il faut parfois même avoir le cœur bien accroché sur certaines scènes, mais c’est cette écriture franche et sans fioriture qui me plaît tant. Et cette maîtrise du suspense, jusqu’au bout. Lisez-le, vite !

En bref :
– Un thriller haletant
– Des personnages très sombres
– Du suspense jusqu’au bout

 

Watership Down – Richard Adams

De quoi ça parle : C’est parfois dans les collines verdoyantes et idylliques que se terrent les plus terrifiantes menaces. C’est là aussi que va se dérouler cette vibrante épopée de courage, de loyauté et de survie. Menés par le valeureux Hazel, une poignée de braves choisit de fuir l’inéluctable destruction de leur foyer. Prémonitions, ruses, légendes vont aider ces héros face à mille ennemis et les guider jusqu’à leur terre promise, Watership Down. Mais l’aventure s’arrêtera-t-elle là ?
Vous sentirez le sang versé. Vous tremblerez face aux dangers. Vous craindrez la mort. Et, par-dessus tout, vous éprouverez l’irrépressible désir de lutter à leurs côtés.

Ce que j’en ai pensé : Je l’avais croisé chez Bouquinbourg il y a bien longtemps, puis j’ai mis la main dessus en médiathèque complètement par hasard et ça a été une très belle découverte ! J’ai adoré découvrir les vies de ces lapins, des petits êtres héroïques et fort courageux. Et ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est tout cet univers imaginé par Richard Adams, particulièrement réaliste qui nous fait “vivre” lapin pendant près de 600 pages. Le langage lapin, la ruse dont ils font preuve, l’entraide, les spécificités d’animaux, le fait qu’ils ne comprennent pas bien le monde des humains… tout dans ce roman est réussi. L’écriture est aussi prenante que les (més)aventures d’Hazel, Bigwig, Fyveer et les autres : on ressent les dangers, on tremble face aux pièges, on verse une larme… Bref, un magnifique roman, qui ne manquera pas de nous faire réfléchir, nous autres humains…

En bref :
– Des personnages super attachants
– Une écriture prenante et minutieuse
– Une belle réflexion

 

Le temps de Lilas – Anne Icart

De quoi ça parle : « Nul ne guérit de son enfance… » De mère en fille, de fille en soeurs, l’histoire doit-elle se répéter ? se demande Garance quand elle se découvre enceinte. Est-elle prête à « faire un bébé toute seule », comme Blanche l’a fait avec Violette, sa demi-soeur, trente ans plus tôt ? En a-t-elle le droit, quand elle voit les conséquences de ce choix sur la vie de Violette ? En même temps, comment taire l’envie qui la pousse de voir son enfant grandir au sein de cette merveilleuse tribu, tendre et foutraque, ou elle a été si spontanément adoptée ? Tandis que Violette affronte de son côté une crise de couple, et Blanche les démons de son passé, Garance va devoir se décider…

Ce que j’en ai pensé : Avant de lire ce roman, je vous conseille de commencer par “Ce que je peux te dire d’elles” et “Si j’ai bonne mémoire”, les deux premiers romans qui nous présentent la famille Balaguère. Même si je pense que l’on peut comprendre celui-ci tout seul, c’est tout un univers de bonheur à lire et je ne peux que vous conseiller de plonger dedans depuis le début. En tous cas, pour ce qui est de ce roman-là, j’ai été ravie de retrouver la tribu entière. Ces femmes sont très inspirantes, elles vivent un tas de choses que parfois l’on pourrait se dire “c’est trop”. Oui, mais non, parce que finalement la vie est comme ça, elle en fait parfois trop, parfois pas assez. Et cette tribu qui retombe toujours sur ces pattes, ça fait du bien. Un roman doudou avec des personnages très attachants, qui nous font parfois rire, parfois pleurer, parfois peur… L’intrigue est celle de la vie qui suit son court sur plusieurs générations. Un vrai bonbon à déguster lentement !

En bref :
– Des personnages féminins inspirants
– Une écriture douce et enveloppante
– Une lecture qui fait du bien

 

Vous les connaissez ces romans ? Vous les avez lus ? Vous avez envie de les lire ? Dites-moi tout !



9 thoughts on “Parlons livres #17”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.