Road-trip en Islande #3

Il est grand temps de continuer à vous raconter notre voyage de noces en Islande. Nous nous étions arrêtés à cette journée magique qui se terminait par de magnifiques aurores boréales. Nous restions deux nuits dans cet hôtel et nous en avons profité pour aller faire un tour au port d’Höfn, qui est une jolie petite découverte. De là, nous avons mis le cap vers Stokksnes pour aller découvrir un petit village viking de cinéma, accroché aux falaises du Vestra Horn.

Le lendemain matin, nous devions rouler jusqu’à Egilsstaðir. Comme chaque matin, après notre petit-déjeuner, nous vérifions l’état des routes sur road.is. Et là nous découvrons, que notre route est “bleue” glissante avec des plaques de glaces. Soit. Le début se déroule plutôt bien mais nous avons passé quelques heures dans du blizzard, à ne rien y voir à 2m devant… Et j’avoue, je me suis demandé pourquoi j’avais eu l’idée de partir en mars en Islande. Mais bref, au bout de 4h10 de route (contre 3h10 en temps normal), nous finissons par arriver à notre nouvel hôtel. Après un rapide pique-nique (on n’avait pas osé s’arrêter dans le blizzard) à l’hôtel, on a fait un tour dans la petite ville avant de rentrer parce que les flocons devenaient un peu trop présents.

On restait deux jours à Egilsstaðir, du coup pour notre seconde journée, nous avons décidé d’aller faire un tour dans un petit village accroché aux fjords de l’Est : Seyðisfjörður. Soyons honnêtes, en hiver ça se mérite de voir ce village, mais c’était vraiment joli et on n’a pas de regret ! Le soleil a fait une jolie percée au travers des flocons et on a pu faire une jolie promenade avant de revenir à notre point de départ, où nous avons fait une petite balade près du lac gelé, avec de la neige jusqu’aux genoux…

Et puis vient à nouveau le moment de remonter dans notre Duster, direction le Nord de l’Islande. Prochain arrêt : Reykjahlíð et la région du lac Mývatn. La route est moins pire que ce que l’on craignait et on admire même la neige qui danse devant nous… Puis tout à coup, d’énormes fumées étranges… on se gare et on est envahis par l’odeur immonde d’œuf pourri : nous sommes à Hverir. C’est très impressionnant (et écœurant) : on marche sur un sol qui est très chaud, on croise des trous bouillonnants, c’est vraiment un paysage très étrange.
Nous avons voulu tenter d’aller découvrir le lac de Krafla, mais la route ne nous l’a pas permis (malgré le 4×4 et les pneus à clous, ça glissait trop) alors nous repartons vers l’hôtel, où on a découvert au passage ce lac bleu turquoise qui n’est pas gelé… car il est en fait bouillant !

Et voilà pour cette partie de notre périple ! La prochaine fois, je vous ferai découvrir le lac et ses environs, où nous avons passé deux jours complets.

 



5 thoughts on “Road-trip en Islande #3”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.