Challenge Halloween : L’ensorcelée de Salem

https://www.laplanquealibellules.fr/2017/10/challenge-halloween-lensorcelee-de-sale.html/
Le pouvoir de cette sorcière a traversé le temps et la mort. Qui retrouvera le livre auquel elle a confié ses secrets ?



En entrant dans la maison de sa
grand-mère défunte, la jeune Connie n’imaginait pas que toute sa vie
allait changer. Dans la bibliothèque qu’elle est chargée de vider, elle
découvre un livre mystérieux avec, à l’intérieur, une clé et un nom
dissimulé, à peine lisible : « Deliverance Dane ». Deliverance, l’une
des jeunes femmes condamnées lors de la tristement célèbre chasse aux
sorcières de Salem. Qui était-elle vraiment ?

Entre révélations historiques et magie noire, une inoubliable histoire de sorcières, d’amour et d’aventures.
C’est en rangeant des livres au travail que j’ai trouvé ce livre de Katherine Howe dans les étagères de la bibliothèque. Il tombait à point nommé pour le challenge alors je me suis empressée de le glisser dans mon sac pour en découvrir plus sur cette histoire. J’ai volontairement coupé une partie du résumé, je trouvais qu’il en révélait un peu trop à mon goût… 
✍  Une ambiance un peu lente à se mettre en place
J’ai commencé le roman sans savoir quoi en attendre. Souvent j’attends beaucoup de mes lectures parce qu’on me les a conseillées ou parce qu’elles me faisaient envie depuis longtemps. Là, ce n’était pas le cas, je n’en avais jamais entendu parler et du coup je n’en attendais rien. Ce qui a peut-être contribué à me rendre plus indulgente… Parce que je dois bien avouer que j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire tellement c’est long à se mettre en place. En vérité, jusqu’à la moitié du livre, j’ai courageusement attendu de voir où tout ça allait bien pouvoir nous mener.
L’histoire est racontée sur deux plans temporels : au 17ème siècle et au 20ème siècle. Et je dois avouer que ma partie préférée au début était celle du 17ème siècle. Ensuite, à peu près au milieu du roman, le vent a un peu tourné et j’ai commencé à apprécier de plus en plus Connie, notre héroïne historienne. La tendance s’est inversée et le roman s’est un peu accéléré, ce qui m’a poussée à poursuivre ma lecture plus vite pour connaître le fin mot de l’histoire.

✍  Une héroïne cul-cul
Je n’ai pas du tout accroché avec Connie. Soyons honnêtes, je lui ai trouvé un côté “cul-cul”, étudiante en thèse bien rangée qui ne sort pas de son cadre et qui obéit bien sagement. Elle m’a gonflée et je lui ai préféré Deliverance et les autres personnages du passé. Même Liz, la copine de Connie, qu’on voit finalement assez peu, m’a semblé plus intéressante. Sam est apparu sympathique mais c’est une histoire de femme(s) et finalement les hommes n’ont pas trouvé leur place. 
Heureusement, au fil du temps Connie s’est un peu décoincée et j’ai fini par l’apprécier un peu plus, même si je dois avouer qu’elle ne restera pas dans mes personnages préférés. 
✍  Un style simple mais efficace
J’ai cependant apprécié la plume de Katherine Howe, que j’ai trouvée très fluide avec de nombreux détails. J’ai adoré passer d’une époque à une autre, même si je confesse une préférence pour le passé, avec tout le côté intriguant de Salem et des sorcières… On sent que l’autrice a fait des recherches et qu’elle aime cette période, il y a beaucoup de détails, c’est bien écrit et très réaliste. Et quand en plus on sait qu’elle a imaginé cette histoire en se basant sur l’histoire d’une de ses ancêtres, brûlée à Salem… Ça laisse songeur. Bref, dans la recherche et dans le style j’ai apprécié cette lecture. 

En bref :
– Une héroïne cul-cul qui se déride
– Une histoire sur deux espaces temporels
– Un style agréable à lire et une recherche qui rendent le roman prenant
– Une lecture agréable sans plus


4 thoughts on “Challenge Halloween : L’ensorcelée de Salem”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.