Les secrets de la Panic Room

https://www.laplanquealibellules.fr/2017/08/le-secrets-de-la-panic-roo.html/

Début août, j’ai reçu à la maison 3 copines rencontrées sur
les bancs de la fac. Non contentes de se faire une petite virée sur la côte
d’Opale, nous avons également profité de notre dimanche pour participer à un
escape game.

Avec mon Lui et mes trois copines (Mlle E., Mlle M. et
Violaine du blog Geekmick), nous avons donc formé l’équipe
« Geekmick » et nous avons filé au Get Out de Lille !
Photo : Geek-Mick
Bon, pour les novices, je présente le principe de l’Escape
Game. Comme son nom l’indique, c’est un jeu d’évasion, grandeur nature. Une
heure, des tas d’indices dans une pièce fermée à clef… et vous et votre équipe
qui devaient en sortir ! Autant dire que votre patience et vos nerfs
seront mis à rude épreuve…
Je vous l’avoue tout de suite, j’avais beaucoup entendu parler
des escape game, j’étais impatiente d’en tester un et j’en attendais
énormément. Grosse pression sur Get Out donc !
Dès notre arrivée, on est vite dans l’ambiance. La salle
d’attente est super bien décorée, avec des tas de détails (notamment sur Sherlock,
et moi grande fan de Sherlock, j’adore ce genre de détails) et pour ne rien
gâcher notre hôte était super chaleureux. Avant d’entrer dans la panic room de
la Maison Blanche, nous nous sommes séparés de nos affaires et notamment de nos
téléphones portables. Donc pas de photos de l’intérieur…
En entrant dans la pièce, tout est noir, le Maître du Jeu
nous demande de nous installer autour d’une grande table et nous explique la
situation. L’heure est grave. Nous sommes en 1963, à la Maison Blanche. Le FBI
nous a convoqués suite à la disparition de l’agent en charge de la sécurité du
Président. Le dernier rapport qu’il a pu transmettre indique que John
Fitzgerald Kennedy est la cible d’un attentat imminent. Le FBI et la Maison
Blanche sont en alerte maximale car le Président est en déplacement à Dallas et
personne ne sait encore où l’attaque aura lieu…
Notre mission consistera à localiser le suspect et prévenir
les services secrets pour mettre le Président à l’abri avant qu’il ne soit
assassiné…
Photo : Geek-Mick
Bon, dans notre salle, nous ne serons pas entièrement seuls
puisque notre Maître du Jeu voit tout et entend tout. Il peut parfois nous
glisser un petit indice pour nous guider, nous dire si on chauffe (ou
pas !) et parfois nous mettre un peu la pression. Il sort de la pièce, la
ferme à clef, lance le décompte… et c’est parti !
Je vous assure que c’est un truc de dingue l’adrénaline qui
coule dans vos veines dès la porte fermée. Il faut dire que le décor est assez
bien réalisé pour vous faire oublier où vous êtes ! Du coup on cherche, on
regarde partout, on s’excite vite pour trouver des indices. Et c’est vrai qu’au
début on cherche un peu à l’arrache, on note tout et n’importe quoi dans
l’espoir que ça servira plus tard (sait-on jamais !). Mais dans notre équipe, la
cohésion s’est assez vite installée et les esprits les plus calmes et
pragmatiques ont réussi à apaiser celles d’entre nous qui étaient plus
« excitées » (oui, je me compte dans les excitées) !
Si au début on a un peu pataugé, on a fini par trouver des
réponses à des énigmes et par progresser tranquillement. Notre avantage a été
que chacun avait pris le temps de faire le tour de la pièce ainsi parfois
certains ont pu voir ce que les autres n’avaient pas remarqué. Ce fut le cas
pour une serrure que mes collègues du FBI n’avaient pas repérée et que j’avais
tenté d’ouvrir sans clef quelques minutes avant (quoi, moi, curieuse ?!
Jamais ! ). Du coup, quand on a mis la main sur la fameuse clef et que tout le
monde se demandait à quoi elle servait, je savais où aller (oui je suis fière,
ça a été ma plus grosse contribution !).
Je ne vais pas vous révéler tout les secrets de cette Panic
Room, des fois que l’envie vous prenne d’aller tester par vous-mêmes (ce que je
vous encourage à faire !), mais au fil du temps qui passe (et mon dieu ça file
vite !), les énigmes se compliquent, nous embarquent à faire des choses bizarres
(on devient tellement parano qu’on pense à démonter des cadres, qu’on essaye de
forcer des serrures avec des épingles à cheveux –oui, j’ai essayé et je ferai une piètre cambrioleuse– et qu’on voit des codes
partout) et la Panic Room devient un sacré bordel !
Mais au final, on enquête, on cherche, on se complète (on
s’engueule gentiment aussi un peu quand même) et on garde un œil sur le
décompte (et sur les indices du Maître du Jeu qui nous sont indiqués par un
signal sonore). Dernière étape, on est sur les dents, on s’énerve, on tremble
(coucou Violaine !), on se dit qu’à 3 minutes de la fin c’est mort, on y
croit un peu, on n’y croit plus, on y croit encore… et on y arrive !! 57
minutes et 32 secondes, nous avons réussi !! Le Président est sauvé !
Bref, vous l’aurez compris, cette première expérience fut un
vrai succès pour moi et je suis ravie d’avoir pu la vivre. J’espère recommencer
très vite ! 
 Ce que j’ai aimé :

  • Le décor, super bien réalisé et très crédible
  • La poussée d’adrénaline et la stimulation qu’on ressent
    tout au long du scénario
  • Les énigmes poussées qui prennent assez la tête mais qui
    ne sont pas frustrantes
  • La sensation d’appartenir à une équipe, ce sentiment de
    cohésion et de coopération.
  • Réussir à sortir en presque une heure (j’aurai été
    frustrée de terminer trop vite et trop facilement, mais j’aurai aussi été
    frustrée de ne pas sortir)
Ce que j’ai moins aimé :

  • Le scénario, dans le sens où j’ai régulièrement oublié ce
    que je cherchais, me concentrant presque uniquement sur l’idée de sortir de la
    pièce.
  • Les indices à calculer (mais ça c’est parce que je ne suis
    pas douée en maths)
  • Le manque de crayons (on était 5 pour 1 crayon)
  • Le prix…

Quelques infos pratiques :

Get Out Lille, 128 rue Solférino.
03 62 65 40 56 – lille@getout.fr
https://lille.getout.fr/fr/

Entre le briefing, l’heure de jeu, le débriefing et la photo finale, comptez environ 1h30 sur place. Pour le prix, il varient en fonction du nombre de détectives : de 18€/personnes à 6 à 28€/personne à 3.

Voilà pour mon avis sur cette première expérience d’escape
game, que je renouvellerai avec joie ! Et vous, vous avez déjà tenté
l’expérience ? Dites-moi tout !

Vous voulez un autre avis ? Découvrez celui de Violaine de Geekmick, qui effectuait son 10ème escape game avec nous et qui a trouvé “Les secrets de la Panic Room” plutôt bien, malgré quelques petits détails… Et profitez-en pour découvrir son avis sur d’autres escape game (ça peut vous inspirer), son blog en général et son humour !

Cliquez, cliquez, cliquez !

 


9 thoughts on “Les secrets de la Panic Room”

  • Super intéressant ton article, j'ai toujours voulu en essayait un mais pas grand monde de chaud pour le tenter avec moi lol ! En tout cas ton expérience me donne encore plus envie ça peut être sympa pour cet automne si je trouve des gens lol

  • C'est une chouette expérience. Je n'ai participé à un Escape Game et je ne sais pas si mes nerfs supporterait, en plus s'il faut faire des calculs! 😉

  • J'adore les escapes! Bravo pour ton article, j'ai toujours voulu en parler sur mon blogs mais j'ai eu trop peur d'en dire trop, du coup j'ai un article en brouillon depuis ….
    Ca me donne terriblement envie d'en refaire un !

  • J'ai découvert les escape game grâce a mon chéri. ^^ A leur actuelle j'en ai fait deux et je me suis régalé. La première était sur le thème d'un peintre de Provence très connu et la seconde était sur le principe d'un réveil dans une chambre d'hôtel façon very bad trip. J'ai adoré dans les deux cas !!! ^^

  • J'aime beaucoup le concept des escape games. Pour l'instant je n'en ai fait qu'un seul mais j'aimerais bien en tester d'autres, sur d'autres thèmes. Je rêve d'en faire un sur le thème d'Harry Potter!! *_*

  • J'ai découvert l'escape game début septembre, à Bruxelles. Et j'ai adoré ! Je comptais justement tester celui de Lille prochainement. Peut-être pour l'anniversaire de mon amoureux 🙂

Répondre à Didy Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.