Vers le zéro déchet

Je vous retrouve pour un sujet qui me tient à cœur depuis quelques temps et que j’avais envie d’aborder ici avec vous. 
Depuis quelques temps, je suis devenue plus consciente de l’impact que l’Homme a sur l’environnement et je dois avouer que ça m’a fait un peu peur de voir quelle planète on laisse aux générations suivantes. Et cette prise de conscience s’est encore accentuée lorsque j’ai lu (dévoré !) le livre “Famille (presque) zéro déchet” de Jérémie Pichon et Bénédicte Moret (par contre, j’avais détesté “Zéro déchet” de béa Johnson, que je trouvais un poil trop moralisatrice). 
Aujourd’hui, j’ai eu envie de partager avec vous les actions que je (nous) réalise(-ons) au quotidien à la maison.
En cuisine
Le tri sélectif. Nous le faisons depuis quelques années déjà, mais je l’avoue, je ne posais que rarement la question “Et ça, je le jette où?” et je ne triais que “basiquement”, jetant parfois des déchets dans la mauvaise poubelle. Maintenant, je regarde les consignes de tri (en gardant bien à l’esprit que le petit logo vert “Eco-Emballages”  ne signifie pas que l’emballage est recyclable mais que la société cotise auprès de la société Eco-Emballages) et je fais mon maximum pour bien trier. 
Les sacs à vrac. L’année dernière, lorsqu’on nous avait annoncé la “mort” des sachets en plastiques pour mettre les légumes au supermarché, j’avais cousu des sacs à vrac, que j’emporte désormais à toutes mes courses. Et en plus d’avoir réduit nos déchets plastiques de ce côté là, ça engage la conversation avec les caissières qui s’étonnent de voir des sacs en tissu pour les légumes. Et bien oui, c’est pratique comme tout : on les coud à la taille que l’on souhaite, on peut coller les étiquettes dessus et en plus, on peut même les passer à la machine à laver ! 
Réduction des suremballages. Au maximum maintenant, nous essayons de faire des achats qui ont moins (ou pas du tout) de suremballage. Par exemple les biscuits : je les choisis en une seule boîte plutôt qu’en petits paquets individuels. 
Changement d’habitudes d’achat. Le meilleur moyen de réduire nos déchet a été d’aller à la cueillette. Chez nous, il y a les cueillettes “Chapeau de paille” (et d’autres) où vous venez sur le champs et vous ramassez vos légumes vous-mêmes. Et au delà du fait que les déchets sont réduits (aucun emballage : à vous les paniers et les sacs à vrac réutilisables !), nous mangeons local, de saison et… moins cher ! Bref, tout bénèf’, comme on dit.
http://www.chapeaudepaille.fr/
Les habitudes
Stop aux bouteilles. J’ai depuis quelques mois maintenant opté pour un shampoing solide, dont l’emballage est biodégradable. Quant à mes gels douche (bio également), leurs bouteilles sont recyclables et fabriquées en France. Hop, d’une pierre trois coups !
La chasse à la veille. L’ordinateur branché, la télé qui reste en veille, la box… Bref, tous ces appareils qui restent en veille sont dorénavant branchés sur des multiprises équipées d’interrupteurs et nous prenons le réflexe de tout éteindre à chaque fois que nous n’utilisons plus le matériel. Je vous avoue que je n’ai pas calculé ce que nous économisons, mais je suis sûre que c’est un petit bonus. 

Remplacement des ampoules. Nous avons déménagé donc voilà presque trois semaines. Les anciens propriétaires ont laissé quelques ampoules LED, qui sont beaucoup plus économique et écologiques que toutes les autres ampoules : elles s’allument instantanément, elles ont une longue durée de vie, elles éclairent très bien et en plus, elles acceptent sans problème les allumages répétitifs. Bref, nous avons décidé de remplacer nos ampoules non-LED par des ampoules LED au fur et à mesure de leur “décès”. 

Chauffage réduit. Nous ne sommes pas très frileux et depuis toute petite j’ai toujours appris que si j’avais froid il valait mieux mettre un pull ou une veste polaire pour me réchauffer, plutôt que d’augmenter le chauffage. Ces habitudes sont restées et nous avons réglé notre chauffage sur 19.5°C pour les moments “statiques” de la journée (repas etc.) et sur 17.5°C/18°C lorsqu’il n’y a personne dans la maison. Une manière de réduire notre consommation de gaz. D’ailleurs, en parlant de gaz, nous avons fait le choix de prendre notre gaz chez EkWateur, qui fournit de l’énergie verte. Comme c’est notre première année au gaz, nous avons opté pour 5% de gaz “vert” pour voir notre consommation et nous évoluerons (sûrement) vers 100% de gaz “vert” d’ici quelques temps. 
http://ekwateur.fr/
Sur Internet
Une boîte mail plus légère. On réduit notre consommation de papier, mais c’est sans compter sur l’énergie que demandent les serveurs sur lesquels sont hébergés nos mails. Alors régulièrement, je fais du tri : je vide les spams, je vide la corbeille et surtout, surtout, j’arrête de stocker inlassablement tous mes mails. Oui, je fais ça bien, avec des dossiers et tout et tout… mais en vrai, je ne les relis jamais ! Alors j’ai supprimé mes conversations de la fac et tout ce genre de choses, je ne garde que les mails familiaux et les mails administratifs. 
Je me suis également désinscrite d’un grand nombre de liste de mails, que je reçois sans forcément les lire et surtout sans forcément les avoir demandées. Bref, j’ai réduit ma consommation de mails. 
Un moteur de recherche vert. Depuis cet été, j’ai dit au-revoir à Google et je suis passée à Ecosia. Ecosia c’est un moteur de recherche qui plante des arbres grâce à ses revenus publicitaires. Je fais un geste pour la planète et en même temps j’arrête de me faire pister par le grand G. 
http://ecosia.org/
Quelques bons gestes
On les connaît tous mais il est toujours de bon ton de les rappeler car ce sont eux qui sont le premier pas vers l’économie d’énergie(s). L’eau potable est un bien précieux, il est important de ne pas laisser couler l’eau lorsqu’on se lave les dents, les mains ou tout court. L’électricité est polluante (pensez aux belles centrales nucléaires !), en en utilisant moins, on en produit moins… alors il est important de bien penser à éteindre les lumières en sortant d’une pièce.
Et voilà pour mes premiers pas vers le zéro déchet. Bon, je dois bien l’avouer, je suis loin très loin des résultats de la Famille (presque) Zéro Déchet, mais j’y travaille et je crois que ce sont les petits gestes qui peuvent contribuer à améliorer la santé de notre planète. 
Et vous, vous faites du “Zéro déchet” ? Vous avez adopté des petits gestes plus “verts” ?


11 thoughts on “Vers le zéro déchet”

  • Je plussois !!! :o)
    Nous on fait tout pareil, on est en plus dans une AMAP pour faire local.
    Le suremballage est pour moi le plus critique.
    Quand je rentre de course, je remplis direct une poubelle pleine d'emballage ! C'est notre point à améliorer.
    DLO

  • Super article ma belle & très instructif ! Chez nous, on essaie aussi de faire des effort à ce niveau & de "tenter" d'aller vers le Zero Déchet mais c'est pas toujours facile… On fait néanmoins quelques efforts, on trie bien les ordures, J'essaie d'acheter au maximum des légumes Bio, J'utilise des sacs réutilisables… Je ne suis pas encore aussi efficace que toi dans mes (mauvaises) habitudes, mais j'essaie de m'y employer au mieux ! 😀 C'est déjà ça !

  • Coucou,
    Super intéressant cet article !
    J'essaie moi aussi de faire très attention à mes déchets. Je n'achète plus d'essuie tout, je le remplace par des grandes éponges bio-dégradables et des chiffons en micro fibre. Je n'achète plus non plus de film plastique, papier aluminium, etc.. je remplace tout cela par des boites en plastiques que je peux réutiliser sans cesse ! Et j'achète le plus possible mon riz, pâte, lentille en vrac. A mon échelle d'étudiante, je suis déjà très contente de tous les efforts que j'arrive à faire et surtout à tenir !
    Bisous, Clarisse

  • Merci beaucoup pour cet article ! J'essaie de faire attention à mes déchets. Mais je le fais pas assez. Je suis très tentée par le livre "Ma famille zéro déchet", j'hésitais avec le livre de B.Johnson, du coup maintenant, je n'hésite plus ! Je pense me l'offrir le mois prochain ! 🙂

  • Moi aussi j'essaie de faire de mon mieux. Je suis passée aux lingettes démaquillantes réutilisables, je n'achète plus de bouteilles d'eau, je me démaquille à l'huile de coco, j'utilise une cup, je me balade toujours avec mon sac en tissus…
    Le plus difficile, c'est le suremballage. Ca vraiment j'ai du mal à le réduire. En même temps c'est beaucoup indépendant de ma volonté.

    C'est bien Ecosia? Ca fait un moment que ça me tente.

  • Bravo pour tout ça. Si tout le monde s'y mettait ca changerait tout.
    La famille zéro déchets est dans ma wish liste. En attendant je fais très attention à tout ce qui consomme de l'électricité, mais j'avoue je suis frileuse, alors pas toujours évident de baisser le chauffage.
    Depuis l'année dernière j'ai fait un énorme tri dans mes mails pro et perso.
    Plus d'essui-tout, plus de coton pour démaquiller, des LED dans toute la maison…
    On essaye d'acheter bio le plus possible en fonction de nos moyens aussi.
    Et j'essaye de réduire mes achats, d'être moins impulsive.
    J'ai adopté ecosia aussi depuis pas loin de 2 ans, ça marche très bien.

  • Je fais tout ce que je peux pour éviter les déchets. Comme vous, j'ai des sacs en tissu pour les courses, et j'achète en vrac (parfois même avec mes propres contenants que j'ai pesé au préalable et j'ai écrit la tare sur le bocal). Je fais ma propre lessive et j'évite tous les produits ménagers chimiques. Mais je n'arrive pas encore au zéro déchet….
    Bon dimanche.

  • Des petits gestes qui ont pourtant des grosses répercutions. je prends également conscience de plus en plus de choses et mets en place aussi à mon niveau des gestes en vue de faire du bien à l'environnement. Mon premier geste : le stop-pub ! Et je ne compte pas m'arrêter là !

  • Bonjour ,
    Très bel article sur un sujet plus que d'actualité !
    Ici on essaie aussi de bien trier mais pas toujours facile. Dans notre ancienne commune , le tri était plus simple : poubelle papier ou déchets ménagers. Ici , dans le recyclable, je ne suis pas toujours sure d'avoir tout bon.
    Je vais passer aux produits ménagers faits maison , et tenter un atelier savon (cela amusera bien Melle J.).A suivre…
    Martine42

  • belle idée !
    Par contre pour débrancher les box, ce n'est pas forcément une bonne idée (dixit mon vendeur de mari), sauf si c'est pour une semaine. Tu vas faire des micro-économies d'énergies mais ce on/ off quotidien abîme plus rapidement l'objet en question (la TV en tout cas) (un peu comme si tu débranchais ton frigo le soir avant de te coucher). De notre côté notre meilleur choix écolo c'est d'être vegan… Et puis une cup et des serviettes lavables pour moi, du savon plutôt que du gel douche, du recyclage au maximum, plutôt la friperie que le magasin d'habits pour les enfants et moi, etc… Il faut par contre que je me motive et que je couse des sacs à fruits et légumes !

    • Bah ! La box ça doit faire un an que j'éteins au boîtier multi-prise et aucun souci 🙂 Mais je ne débranche pas celle de l'internet hein, juste le boîtier TV en fait ! (Chez Free on a deux boîtiers, je sais pas si c'est comme ça chez les autres). Quant à la TV… elle fêtera ses 10 ans en fin d'année et elle est toujours à fond (des fois j'aimerai qu'elle me lâche pour en avoir une plus grande ^^), c'est du solide cette petite bête (elle a vécu 3 déménagements). Et puis je t'avoue qu'en fait on la regarde assez peu donc au final elle ne subit pas trop d'allumage/éteignage à répétition !
      La cup je ne me sens pas d'en mettre, je ne pourrai pas mais les serviettes oui, ça me tente aussi ! Pour le gel douche, en fait j'alterne, j'ai de temps en temps des gels douche et régulièrement de savons, fait mains en plus ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.