Faramidable Anniversaire #5 : La potion magique de George Bouillon

La plupart des grand-mères sont d’adorables vieilles dames, gentilles et
serviables. Hélas, ce n’est pas le cas de la grand-mère de Georges !
Grincheuse, égoïste, elle ressemble à une sorcière et elle a des goûts
bizarres : elle aime se régaler de limaces, de chenilles… Un jour,
alors qu’elle vient une fois de plus de le terroriser, Georges décide de
lui préparer une potion magique. Une potion aux effets surprenants.. et
durables !
J’ai pris du retard dans mon propre challenge ! La honte ! Enfin… Mieux vaut tard que jamais dit-on… Alors hier soir je me suis plongée dans la lecture de ce livre pour le challenge. Je pensais l’avoir lu étant petite, mais finalement je crois que non car je n’en avais aucun souvenir. Ainsi donc ce fut une petite découverte. 
Bon, la lecture, je l’avoue franchement, je n’ai pas été particulièrement convaincue. J’ai apprécié ma lecture, mais je dois bien avouer que je n’ai pas été aussi séduite que pour les lectures précédentes. En effet, si au début du roman j’ai su trouver la jolie folie qui caractérise Roald Dahl, la seconde partie m’a un peu déplu. 
Dans la première partie, j’ai adoré suivre George qui réalise sa potion magique en imaginant toute les possibilités de réaction de sa tambouille. J’y ai trouvé un côté très poétique, avec des tas de rimes plutôt rigolotes. Et les interventions de la grand-mère sont aussi sympathiques et aident à encourager George dans sa création… J’ai trouvé à cette partie du roman un côté super rythmé super fun et très sympathique.
C’est à la seconde partie du roman que j’ai eu plus de mal. On aurait pu penser qu’à la découverte du nouvel état de la grand-mère, George allait se faire passer un savon mais il faut avouer que ç’aurait été un peu facile. Non, en fait j’ai été déçue et déconcertée par la réaction du père, tellement vénale. Plus de potion pour plus d’argent… Mais quelque part, ça reste dans la continuité de ce que Roald Dahl écrit habituellement, à savoir qu’il n’aime pas tellement le monde adulte, lui trouvant tous les défauts du monde ! 
J’ai trouvé un petit côté “conte macabre” à cette histoire, notamment avec ce qui arrive à la grand-mère à la fin de l’histoire et avec les réactions de toute la famille, ce final me laisse un peu sur ma faim. J’ai apprécié ma lecture dans l’ensemble, j’y vois du positif mais malheureusement c’est une déception par rapport aux autres romans… 


5 thoughts on “Faramidable Anniversaire #5 : La potion magique de George Bouillon”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.