Rencontre avec Enola Holmes (Mois Anglais #6)

© Serena Blasco
Good afternoon dragonflies !
Aujourd’hui pour ce nouveau rendez-vous du mois anglais, je vous propose de manger quelques scones avec une jeune anglaise au nom de famille bien célèbre : Enola Holmes. 
Il faut savoir que j’adore Sherlock Holmes et l’univers qui est construit autour de lui. Je suis une grande fan devant l’éternel de la série de la BBC avec Benedict Cumberbatch, j’ai adoré les films avec Robert Downey Jr. et Jude Law, j’aime aussi beaucoup les jeux d’enquêtes qui utilisent les histoires de Sir Arthur Conan Doyle et je trouve toujours mon bonheur dans les différents “produits dérivés” de Sherlock : séries de livres sur son enfance, BD sur les enfants des rues qui lui servaient d’indics, série de livres et de BD sur une petite sœur inventée. Bref, tout pour me plaire ! 
© Serena Blasco
Aujourd’hui, j’aurai pu vous parler de la série BD “Les Quatre de Baker Street“, une excellente série qui vaut le détour (et dont je parlais ici), mais j’avais plutôt envie de vous parler d’Enola Holmes, petite soeur de Sherlock et Mycroft, imaginée par Nancy Springer pour six romans jeunesse tous passionnants. Ils ont été vus et revus sur la blogosphère, mais ce qu’on voit moins, c’est l’adaptation toute récente en bande dessinée, par Serena Blasco et qui est un petit bijou ! 
La première BD est sortie en novembre 2015, j’ai sauté dessus dès que je l’ai croisée chez ma libraire (elle ne l’avait même pas encore mise sur la table de présentation). Je l’ai dévorée en rentrant chez moi et j’ai été plus que séduite par le coup de crayon et les couleurs de Serena Blasco. Je trouve qu’elle vraiment su donner du corps à Enola. 
© Jungle Editions

Le premier tome en BD est bien entendu basé sur le premier tome de la série de romans “La double disparition”, où Enola découvre que sa mère a disparu le jour de son quatorzième anniversaire, en ne lui laissant qu’un recueilsur les fleurs, et un carnet de messages
codés. Elle décide de se partir à sa recherche et devra recourir à son sens de la débrouille mais aussi à d’ingénieuses techniques de déguisement pour fuir le manoir familial alors que ses deux grands frères ont décidé de l’envoyer en pension pour faire d’elle une “Lady”. Elle arrivera à Londres et se trouvera impliquée dans le kidnapping d’un jeune marquis, affaire qu’elle tentera de résoudre tout en continuant à suivre la piste de sa mère et en semant ses frères… 
© Serena Blasco
Le second tome, sorti le 25 mai 2016, s’intitule “L’affaire Lady Alistair”, comme le second roman. Suite au premier tome, Enola a décidé de vivre seule et, sous couvert d’une fausse identité, elle ouvre un cabinet de “spécialiste en recherches, toutes disparitions”. Sa toute première enquête la conduit tout droit sur la piste de Lady Cecily Alistair, une adolescente bien loin d’être “comme il faut” et qui a disparu dans les bas-fonds de Londres. Mais attention, Sherlock n’est jamais bien loin…
© Serena Blasco
Pour moi, ces deux adaptations sont vraiment des réussites. J’ai eu grand plaisir à replonger dans l’univers créé par Nancy Springer et je trouve que Serena Blasco lui rend vraiment bien justice. Les couleurs ultra-vives sont superbes et son trait est vraiment très beau. C’est chatoyant comme on peut imaginer Enola dans les romans. Je préfère d’ailleurs l’imaginer ainsi plutôt que comme sur les couvertures françaises de romans, très sobres, même si elles sont très jolies. 
En bref, c’est un coup de coeur pour cette version en BD des aventures d’Enola Holmes, je ne peux que vous conseiller de vous jeter dessus ! Prochain tome : novembre 2016…
© Serena Blasco
Et voilà mes libellules ! Alors, vous connaissiez la série de romans ? Et la version en BD ? Vous aimez ? 
 


19 thoughts on “Rencontre avec Enola Holmes (Mois Anglais #6)”

  • Hello ^^

    Lu les romans, comme je te le disais sur FB mais là, je pense que je vais ajouter les bédés à mes sherlockoneries ! Une collection, c'est une collection et Sherlock et moi, c'est une histoire d'amûr ! 😉

  • Je n'ai pas encore lu les romans, j'en ai un dans ma PAL que je prévois de lire pour le challenge British Mysteries. Je ne savais même pas que ces BD étaient sorties mais j'aime bien les illustrations et suis donc tes conseils… j'évite d'acheter des BD maintenant mais il est possible que je craque sur celles-là !

  • Grace à toi j'avais lu le tome 1 (en roman) et j'ai toujours envie de lire la suite.
    Cette version BD est bien jolie, si l'occasion se présente j'y jetterai un oeil !

  • Je ne connais absolument pas et je suis très très intriguée ! Les dessins sont vraiment très beaux, ils me donnent envie de découvrir l'histoire !
    Je ne connais pas beaucoup Sherlock Holmes, par manque de curiosité peut-être, je devrai y remédier ! Merci pour la découverte !

  • Oh je n'avais pas vu le nouveau design de ton blog! Ça doit vouloir dire que ça fait trop longtemps que je ne suis pas venue! En tout cas c'est top! Et pour revenir au sujet de ton article, je suis loin d'être aussi calée que toi sur Sherlock Holmes mais je suis fan aussi de la série avec Benedict Cumberbatch et je trouve les dessins de la BD très jolis. Je la découvrirais avec plaisir à l'occasion 🙂

  • J'avais lu et adoré le premier roman il y a quelques années lorsqu'ils tournaient sur la blogo. J'ai le premier tome de la BD qui m'attend aussi sur mes étagères. J'aimerais beaucoup relire le premier tome et continuer la série ensuite ! Quant aux BD, je suis totalement charmée par les illustrations !

  • Je n'ai pas encore craqué mais j'aime beaucoup le travail graphique à l'aquarelle qui a été faite sur cette BD. Je finirais par l'acheter un jour! C'est un très jolie article que tu as écris. 🙂

  • La série de romans m'intriguait déjà pas mal … mais alors là j'adore le style de la BD ! Je crois que je vais finir par craquer ^^

  • Ces dessins à l'aquarelle sont magnifiques ! Je note dans ma liste quand j'aurai un peu avancé dans les romans, je n'ai lu que le premier, mais qui m'avait beaucoup plu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.