Parlons films #1

Bonsoir mes petites libellules en sucre !
Il y a bien longtemps qu’on n’a pas causé cinéma par ici, alors je pense qu’il est grand temps d’y remédier. Parce qu’en plus, j’ai vu deux bons films récemment, l’occasion de vous en parler. Alors en route !
L’histoire commence dans les années 1960, au Pérou, avec un explorateur qui y découvre une nouvelle espèce d’ours brun. Il se lie d’amitié avec un couple d’ours, Pastouso et Lucy, et leur apprend à faire de la marmelade. Des années plus tard, le couple coule des jours heureux en compagnie de leur neveu, Paddington. Mais un jour, pendant un tremblement de terre, Pastouso est écrasé par un arbre. Lucy et son neveu traversent alors la forêt jusqu’au port. Là, Paddington embarque clandestinement à bord d’un cargo qui l’emmène à Londres tandis que sa tante s’installe dans une maison de retraite pour les ours. Arrivé à Londres, les aventures commencent pour Paddington…
Autant vous le dire tout de suite j’ai adoré ce film ! Et je me suis rendue compte que je ne connaissais Paddington que de nom. Du coup j’ai été ravie d’en découvrir plus sur ce petit ourson super attachant. Il faut le dire, graphiquement c’est vraiment un film très réussi et on a véritablement la sensation que Paddington est réel (et j’avoue, j’ai été un poil jalouse de la famille…). 
Mais en plus d’être une belle réussite graphique, c’est aussi une très jolie histoire, pleine d’humour. Le scénario est farfelu mais juste ce qu’il faut pour émerveiller enfants et adultes. Le film fourmille de détails, de petites choses qui n’ont l’air de rien mais qui rendent le tout très très mignon. 
Et puis les personnages sont aussi très bien interprétés. Et j’ai apprécié que ce ne soient pas de grosses têtes d’affiche qui jouent la famille de Paddington, ça rend tout de suite l’identification beaucoup plus facile. Ils sont tous très attachants, même le père un peu trop trouillard, la fille grognon et la maman perchée.
Je crois que ce que j’ai préféré c’est la grande candeur de Paddington, son regard, sa sympathie et son naturel. Drôle malgré lui mais tellement touchant et attachant. Bref, un vrai régal, je ne peux que vous le conseiller si vous ne l’avez pas déjà vu.
—————————————————————————————————————————
KINGSMAN, l’élite du renseignement britannique en costumes trois pièces,
est à la recherche de sang neuf. Pour recruter leur nouvel agent
secret, elle doit faire subir un entrainement de haut vol à de jeunes
privilégiés aspirant au job rêvé. L’un d’eux semble être le candidat «
imparfaitement idéal » : un jeune homme impertinent de la banlieue
londonienne nommé Eggsy. Ces super-espions parviendront-ils à contrer la
terrible menace que fait peser sur le monde l’esprit torturé du
criminel Richmond Valentine, génie de la technologie? 
Là, j’avoue, c’est avant-tout Colin Firth qui m’a attirée. Bon OK et Samuel L. Jackson. Et je n’ai pas regretté de me laisser embarquer dans ce film qu’il ne faut pas prendre au premier degré.
L’interprétation des acteurs est excellente et j’ai adoré voir Colin Firth dans un rôle tellement différent de ceux dans lesquels ont le voit habituellement. Il est génial quoi qu’il arrive. Il a une très grande classe dans ce film, du début à la fin. Et d’ailleurs c’est pareil pour Samuel L. Jackson, même si on ne peut pas vraiment appeler ça de la classe, il reste absolument fantastique, aussi bon que dans Pulp Fiction, mon film favori. 
Le scénario est aussi très bon, j’ai adoré l’idée des services secrets plus secrets que les services secrets eux-mêmes. Tous les détails ont été travaillés, il y a tellement de petites choses qui font tout le film :  des clins d’œil, des références. Bref tous les ingrédients d’un bon film. Il ne me reste pas grand-chose de la musique contrairement à d’autres films, mais ce n’est pas l’ingrédient principal donc ce n’est pas très grave. 
Et puis comme pour Paddigton, c’est un film drôle et en ce moment je vous avoue que c’est ce dont j’ai envie : de films légers, amusants et bien construits et bien réalisés. Bref, celui-ci a également tout pour plaire, tant dans l’histoire que dans l’interprétation. Il est nécessaire de se jeter dessus sans attendre !
Deux bons films que je ne peux que vous conseiller, même s’ils ne sont pas vraiment dans le même genre. Et vous, quels bons films avez-vous vu récemment ?


6 thoughts on “Parlons films #1”

Répondre à Didy Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.