1, 2, 3… Foulard

Bonjour les libellules !
Voilà deux ans de cela, j’ai découvert “Le parloir” d’Éric Sanvoisin et j’avais eu un sacré coup de coeur avec cette lecture. Alors quand j’ai vu que pour le Masse Critique Jeunesse sur Babelio en octobre, ils proposaient son nouveau roman, je n’ai pas hésité et j’étais derrière mon ordinateur à 7h du matin… J’ai été sélectionnée et j’ai donc reçu le livre la semaine dernière (merci à Babelio et merci aux éditions Gründ). J’ai fini ma lecture en cours (dont je vous reparlerai) avant de me lancer dans celle-ci… que j’ai dévorée en 1h10 de temps !
EN RÉSUMÉ
“Le jeu des étoiles, c’est fort, très fort ! C’est difficile à
expliquer avec des mots. Il faut le vivre. Parfois, tu t’évanouis. Mais
toujours, tu recommences. C’est un voyage loin, loin, loin…”
Charlotte, douze ans, n’a pas mené vie facile malgré son jeune âge. Fraîchement arrivée dans un nouveau collège, elle angoisse à l’idée de la nouveauté, jusqu’à ce qu’elle fasse la connaissance de Coraline qui lui fait rencontrer Jordan et les membres du “Clan des étoiles” et découvrir le “Jeu des étoiles”… 
CE QUE J’EN AI PENSÉ
Comme pour “Le parloir”, la narration se fait à la première personne du singulier, dans un chapitrage rapide et très court, comme si on respirait rapidement. Cette manière d’écrire donne beaucoup de sens au roman je trouve. Le ton d’Éric Sanvoisin est juste sans jamais en faire trop, on a le regard de cette adolescente malmenée par la vie qui ne tombe jamais dans la facilité. 
Le récit se fait sur de nombreux aller-retours entre un avant et un après “jeu du foulard”. J’ai vraiment apprécié que l’on découvre l’histoire de cette adolescente de manière si progressive. Tout va à la fois trop vite et trop lentement. Et j’ai encore plus apprécié de n’avoir aucune idée de la manière dont l’histoire allait tourner. 
Le personnage de Charlotte est touchant et si parfois elle a un comportement qui pourrait déranger, à aucun moment je ne lui en ai tenu rigueur. Sans lui trouver d’excuse, j’ai eu de l’empathie pour elle. Par contre, j’ai quasiment immédiatement détesté Jordan. Et Vanessa. Pour Jordan, je pense que c’est normal vu la manière dont il s’adresse à son entourage. Pour Vanessa, je ne saurai pas dire pour quelle raison je ne l’ai pas aimée. Coraline est plus nuancée, plus effacée, mais elle est importante dans le récit. Les liens entre les uns et les autres sont très particuliers. 
Mais je crois que la vraie réussite de ce roman réside dans la narration par Charlotte. Je ne souhaite pas en dévoiler plus, je pense qu’il faut garder le “secret” sur la façon dont le texte est amené.
Éric Sanvoisin nous offre une fois de plus un texte fort, qui tombe juste, une lecture haletante qui m’a laissée essoufflée, avec l’impression d’avoir pris un gifle arrivée à la dernière page. C’est un roman magnifique, pour une histoire prenante sur un sujet dont on ne parle que peu en littérature de jeunesse. En bref, un énorme coup de cœur, à mettre entre toutes les mains sans aucune hésitation, car il me semble important et même nécessaire d’aborder le sujet qui est souvent tabou mais qui fait des morts régulièrement ! 
 
Merci, M. Sanvoisin, d’écrire aussi bien et d’aborder de tels sujets. Merci. 


5 thoughts on “1, 2, 3… Foulard”

  • Je suis d'accord avec toi, il me semble essentiel d'aborder ce sujet et de sensibiliser jeunes et moins jeunes aux dangers de cette pratique (car c'est important d'en parler à nos enfants). Quand je vois la vitesse à laquelle certains défis sont relevés sur Facebook et prennent de l'ampleur en un rien de temps, je suis sidérée et inquiète. Une personne vulnérable,pour peu qu'elle soit un peu isolée, devient la cible idéale.
    Merci pour cette belle idée de lecture que je m'empresse de noter.

  • Wahou ce livre doit être intense vu le sujet.
    Le jeu du foulard m'a toujours fait flipper …
    Je ne connais pas du tout cet auteur mais ton avis a attisé ma curiosité ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.