Carte Postale #7 : Amsterdam 1/3

Bonsoir mes libellules à vélo !
J’ai cru comprendre que les photos d’Amsterdam vous faisaient envie, alors je vous les propose ce soir, dans une nouvelle carte postale ! Et comme j’ai envie de faire durer le plaisir, je vous propose le programme en trois parties. Ce soir, la première partie, notre arrivée dans la capitale Hollandaise. 
Quand j’ai planifié le séjour, j’avais envie d’aller dans un hôtel très design qui s’appelle le Fletcher Hotel, malheureusement, il était un peu trop cher et puis surtout assez loin du centre, ce qui ne nous arrangeait pas. J’ai opté pour le West Side Inn, moins loin du centre et moins cher, mais bien évidemment beaucoup moins classe. Il fait l’affaire pour dormir un week-end, après, il ne faut pas s’attendre à du grand luxe ! Mais, contrairement aux avis postés sur Trip Advisor, il est tout à fait correct. 
Après 4 heures de route, nous avons pu garer la voiture sur le parking (12€ la journée… mais c’est l’un des moins cher, sachez-le !) et nous installer dans notre chambre. Comme c’était le début d’après-midi, nous avons décidé de commencer notre séjour par une promenade à pied vers le quartier des musées, en passant par le Vondelpark.

Après la balade dans le Vondelpark, rempli de vélos et de sportifs, nous avons fini par atterrir au Musée Van Gogh, que nous avions envie de visiter. Il faut savoir que là-bas les musées ne sont financés que par des organismes privés, du coup, ça fait vite grimper les tarifs… 15€ par personne pour le Musée Van Gogh et je dois bien avouer que nous avons été déçus. Sur 4 étages, 2 étaient consacrés à un autre artiste. Et sur les deux restants, du Van Gogh, bien entendu, mais aussi des “reconstitutions” de son atelier. Avec des outils ne lui ayant pas vraiment appartenu. Bref, nous n’avons pas été conquis… 
Au sortir du Musée, nous avons décidé de rentrer à l’hôtel, toujours à pied pour profiter de la ville. 

Derrière l’un des célèbres “I AmSterdam” (surpeuplé de touristes qui trouvent toujours des pauses farfelues à réaliser), vous apercevez le Rijksmuseum, Musée Nationale de la ville, qui était fermé quand nous sommes passés. Parce que ça aussi, c’est une particularité de la vie aux Pays-Bas : la plupart des activités culturelles (et même certaines boutiques) ferment à 17h / 17h30. Là-bas, les repas se prennent tôt dans la soirée… 
Au fil des rues, nous avons croisé des tas de vélos, des enfants qui jouent dans les rues calmes, des bars complètement envahis par les Amstellodamois contents d’être en week-end, de jolies maisons, des crochets sur les maisons (ils sont installés sur chaque maison, pour faciliter les déménagements) et des fresques murales en mosaïque. Bref, une plongée dans une ville complètement différente de ce que nous avons l’habitude de voir ici, le séjour commence bien…
La suite du voyage bientôt ! À vite mes libellules, j’espère que cette première partie vous a plu…


9 thoughts on “Carte Postale #7 : Amsterdam 1/3”

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.